Michel Duchesne s’inspire de son expérience en tant que guide touristique pour nous offrir le roman La Costa des seuls, sorti en septembre aux Éditions Leméac.

On y raconte l’histoire de Steve et d’un groupe de 27 vacanciers qui se retrouvent à la Costa del Sol pour un voyage organisé. Parmi ces touristes québécois, chacun a son bobo, de la prof trop contrôlante, à la petite madame en manque d’amour, en passant par la famille mal élevée… Qu’il est drôle de voir ces rencontres se dessiner et ces gens se décoincer, tout en visitant la chaude Espagne!

Ça peut être une lecture estivale, puisqu’associée au voyage, mais le roman fait aussi briller un doux rayon de soleil sur nos journées froides. Mais vous verrez que tout ce qui pourrait mal tourner (ou presque), à l’autre bout du monde, arrivera à nos vacanciers. Néanmoins, vous ne vous ennuierez pas. Cette plume franche et maîtrisée est pleine d’humour et occasionnellement, offre des petites leçons d’espagnol.

Ce qui fait la force de ce roman réside sans contredit dans ses personnages excentriques, parfois même détestables. Pour être honnête, j’ai sauté des pages tellement je trouvais insupportable un des personnages. C’était trop bien écrit, j’avais trop d’empathie. J’ai souvent eu envie d’aller faire un tour dans le livre pour aller donner une bonne claque derrière la tête à quelqu’un pour le raisonner. Un des sujets chauds concerne l’éducation d’un enfant de deux ans. Je n’en dis pas plus, question de garder la surprise. Mais la tentation de jeter le livre à bout de bras et de crier ‘’Mais vous êtes cons ou vous préférez une autre question ?!’’ était très forte.

En deux semaines, beaucoup de choses peuvent arriver. Un peu comme un scientifique observe ses petites souris, on aime voir des amitiés insoupçonnées se développer et des histoires d’amour se former sous le soleil brûlant brûlé. Olé !

Évidemment, l’auteur nous fait découvrir l’envers du décor des voyages tout inclus et bien que je n’aurais pas vraiment envie d’être dans le groupe de La Costa des seuls, ça me réveille la fibre exploratrice. Ça donne le goût d’acheter un billet d’avion et de s’envoler vers la chaleur des palmiers. C’est un livre que je suggère à tous ceux qui partent en voyage ou qui n’en ont pas les moyens, mais qui ont envie de s’évader et de rigoler quand même.

L’auteur

Michel Duchesne est un artiste aux multiples talents. Il est auteur, dramaturge, réalisateur et scénariste, entre autres. Son roman publié chez Leméac en 2016, L’écrivain public, a été adapté sur Tou.tv et TV5, avec deux saisons jusqu’à maintenant.

– Camille Deslauriers Ménard

La costa des seuls, Michel Dufresne, Leméac, 2018.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus! Abonnez-vous à notre infolettre ici.