Crédit photo: © 2016 Raphaël Ouellet

Chez Les Méconnus, on ne recule devant rien pour vous offrir un point de vue différent sur l’industrie musicale québécoise. Depuis des années, nous avons fait des découvertes troublantes qui pourront changer votre perception de vos chanteurs et musiciens favoris. Voici cinq secrets que l’on vous révèle enfin, ici maintenant : accrochez-vous, la suite va vous surprendre!

5 – Les Sœurs Boulay ne sont pas des sœurs

On le sait, c’est toujours vendeur de créer un groupe « familial », mais saviez-vous que derrière les sœurs Mélanie et Stéphanie Boulay se cachent en fait Mélanie Dubois et Stéphanie Laporte? Jouant ensemble depuis des années, c’est à force de se faire dire par tout le monde qu’elles « jouent vraiment comme des sœurs » qu’elles ont décidé de se donner un nom de scène en 2012. Pourquoi Boulay? « On s’est dit que si quelqu’un dans l’industrie pouvait lancer notre carrière, ça serait Isabelle Boulay », dévoile Mélanie. L’histoire a prouvé que le guess était bon.

4 – Dear Criminals porte bien son nom

Derrière le nom étrangement poétique du trio montréalais – qu’on a déjà hâte de voir au Verre Bouteille le 9 avril prochain – se cache une réalité qui l’est beaucoup moins : les trois membres ont bel et bien un dossier criminel. La chanteuse Frannie Holder et le beatmaker Vincent Legault ont été arrêtés à la suite d’un spectacle de Random Recipe, duquel ils sont membres, pour avoir participé à une émeute en 2012. Quant à Charles Lavoie, il s’est plutôt fait arrêter pour exhibitionnisme en 2010. Dès que les deux chanteurs se sont découvert ce lien commun, ce n’était qu’une question de temps pour que le nom Dear Criminals apparaisse. Par contre, ne parlez pas trop de l’histoire de Charles (qui est un peu gêné par son passé et affirme avoir beaucoup évolué depuis.)

                                                                                                   Photo : Victoria Dimaano

3 – Safia Nolin a été approchée pour créer une collection de vêtements

Le scandale de l’ADISQ a créé une vague d’amour pour l’artiste émergente Safia Nolin, autant du côté du public que de l’industrie. Nous avons appris que Caroline Néron cherchait à créer une ligne de vêtements « d’un chic discret » et qu’elle a approché l’auteure-compositrice-interprète pour travailler avec elle. On dit en coulisses que Safia a accepté à condition de pouvoir créer une collection dédiée exclusivement à Céline. Celle-ci devrait voir le jour juste à temps pour l’automne 2017, alors restez à l’affût!

                                                  Crédit photo : © 2016 Raphaël Ouellet

2 – Chocolat se pense VRAIMENT meilleur que R.E.M.

Dans son dernier album Rencontrer Looloo, Chocolat ouvre avec la brève chanson « On est meilleurs qu’R.E.M. », en apparence une introduction inoffensive. L’histoire derrière cette création remonte pourtant à la rencontre de Jimmy Hunt avec Michael Stipe, ou plutôt celle qui n’a jamais eu lieu, la dernière fois que le groupe américain a joué à Montréal. Après que le chanteur de R.E.M. ait refusé de s’adresser à ce « weird guy » qu’était en fait Jimmy Hunt, celui-ci ne l’a jamais digéré et a écrit les paroles qu’on connaît. BONUS : Hunt n’aime pas particulièrement Sylvain Cormier et encore moins le Coke aux cerises, mais préférerait de loin « boire un Coke avec Cormier que de revoir la face de fendant de Michael Stipe ». C’est qu’il est rancunier, ce Jimmy Hunt!

1 – Sir Path a refusé sa nomination à un prestigieux prix

En 2016, le monde n’était pas prêt à voir le grand Bob Dylan recevoir le Prix Nobel de littérature, alors imaginez si le prix avait été remporté en 2009 par… Sir Pathétik. Après avoir écrit la touchante Cédrika en 2008 pour son opus Avant k’tu m’oublies, il a retenu l’attention de l’Académie suédoise, qui considérait que cette chanson rendait de « grands services à l’humanité grâce à une œuvre littéraire qui fait la preuve d’un puissant idéal », peut-on dire dans des documents sur lesquels Les Méconnus ont mis la main. Jamais Sir Path n’aurait voulu avoir cette attention à l’échelle mondiale, et a coupé net les ambitions du comité, qui s’est alors contenté de remettre le prix à Herta Müller, auteure allemande d’origine roumaine. Encore aujourd’hui, Raphaël Bérubé de son vrai nom affirme n’avoir aucun regret.

Cette liste de choses INCROYABLES vous a plu? N’hésitez pas à partager et à en parler autour de vous, et peut-être que nous aurons d’autres révélations croustillantes pour vous!

Olivier Dénommée

—–

Dans le doute : c’était un poisson d’avril et si quoi que ce soit était vrai dans ces « révélations », on s’en excuse profondément. Bonne journée!

À DÉCOUVRIR AUSSI :