Félix Dyotte (Crédit photo : Jimmi Francoeur)

D’un seul coup de fin de semaine, on accueille l’été. Et avec lui, la musique qui lui sied. Aujourd’hui au programme, un album qui pleure à boire debout, un nouveau venu là depuis longtemps, un disque qui fait danser les morts, un autre qui nous prend de court et un dernier pour saluer le pinson entre les bourgeons. À vos oreilles !

brown bird

Artiste : Brown Bird
Album : Axis Mundi
Étiquette : Supply and Demand Music

Sur Focus, premier et plus douloureux morceau de l’album en partie posthume Axis Mundi, Dave Lamb est harnaché au traitement et amarré à la douleur, la chair saccagée et l’esprit résolu à errer de nouveau. Sur le même morceau, MorganEve Swain ne veut pas dormir de peur de manquer le grand départ, reconnaît la pureté d’un amour et accueille avec sérinité le terme des journées de souffrance. Dave a succombé à la leucémie le 5 avril 2014. Quelques mois plus tard, MorganEve plongeait dans les maquettes de son amoureux et y superposait voix et violon. Ça donne quelque chose de beau sans le savoir, un album d’une rare intensité et déchirant quand on l’apprend. (NR)

•••

felixdyotte_cover

Artiste : Félix Dyotte
Album : Félix Dyotte
Étiquette : Coyote Records

C’est avec une déjà impressionnante carrière de musicien en poche que Félix Dyotte a pris la route du premier album solo. Un beau trip musical, puisqu’on y retrouve Francis Mineau (Malajube) et un quatuor à cordes, entre autres, mais aussi un beau trip d’auteur où l’équilibre entre tristesse, douceur et légèreté est atteint. Un disque que je ne me lasse pas d’écouter, pour le plaisir des mots qu’il contient. Avec un petit faible pour Avalanches, le premier extrait, et son vidéoclip en noir et blanc, réalisé par la très belle, très bonne et très capable Monia Chokri. En passant, le lancement a lieu demain soir au Emerald/Bar sans nom. Avis aux intéressés : y’a une rumeur qui dit que vous pourrez le croiser… Chuttt. (MEB)

•••

Moriarty_Epitaph_Cover-def-200dpi

Artiste : Moriarty
Album : Epitaph
Étiquette : Air Rytmo

On se perd à se demander d’où vient, par où est passé et jusqu’où ira Moriarty. Avec Epitaph, l’ensemble décroche encore une fois la gueule de l’emploi et confirme sa valeur au poste de cadre du genre. Au menu, grande érudition et vive imagination, instruments usés par le temps et les mains expertes, appréciation juste du patrimoine folk américain, le tout chapeauté par la voix à remonter le temps de la polyvalente et magnifique Rosemary Standley (dont on a déjà discuté ici et ). Non, la cuisine de Moriarty n’est pas de la poutine. Et ses recettes difficiles à repiquer pour le cuistot novice, aussi habile soit-il. Ses plats sont toutefois à la portée du plus grand débutant gastronome. (NR)

•••

TheBarrBrothers_AltaFalls

Artiste : The Barr Brothers
Album : Alta Falls
Étiquette : Secret City Records

Les admirateurs de The Barr Brothers ont eu droit à une jolie surprise la semaine dernière… Et non, ce n’était pas l’arrivée de l’été! Bon, oui, un peu aussi, mais en plus, ils ont eu le bonheur de découvrir, au pied d’un érable fraîchement bourgeonné, un joli EP de 5 pièces, cadeau de leur groupe préféré. Et ce, moins d’un an après la parution de Sleeping Operator, leur deuxième album. Album qui contenait 13 pièces, mais pour lequel ils en auraient enregistré pas moins d’une quarantaine. Est-ce que ça veut dire qu’on peut s’attendre à d’autres surprises? En attendant la réponse, vous pourrez voir les frères Barr (Brad et Andrew) et leurs acolytes Sarah Pagé et Andrés Vial en concert un peu partout. Et gens de Rimouski, ce soir, c’est chez vous! (MEB)

On écoute ici.

•••

Andreya artwork

Artiste : Andreya Triana
Album : Giants
Étiquette : Ninja Tune

C’est nul pour un critique qui devrait se respecter de qualifier la chose de «disque de votre été», «bande sonore de votre terrasse» ou «pop vaporeuse et colorée pour fans à conquérir d’avance». Mais voilà, la Londonienne Triana, habitée d’une fraction de la feu Winehouse, dépravation en moins, sait fabriquer du tube avec un peu de pluie et beaucoup de beau temps : des petits arcs-en-ciel chatoyants, aussi éclatants que le contenu de la marmite d’or à l’une de leurs extrémités, et aussi emportés que le farfadet qui s’est fait piller ledit butin par la lady pendant qu’il dansait le dos tourné. D’valeur pour lui, santé pour vous! (NR)

Marie-Eve Brassard et Nicolas Roy