Je me souviens qu’adolescente, après avoir étudié les régions du Québec dans un cours de géographie, je me suis demandé si le Centre-du-Québec était réellement en plein centre. Réponse à cette question existentielle passagère : pas du tout. Cette région demeure tout de même centrale (merci, sens figuré!) puisqu’on y trouve quelques beaux établissements où vibrent la culture et la joie de vivre.

La Flûte à Bec
3255, boul. Louis-Fréchette, Nicolet

Entreprise née de l’enthousiasme de « deux filles et un barbu » (je les cite), la microbrasserie La Flûte à Bec de Nicolet célèbre tout juste sa première année d’existence. Félicitations! Forte de son succès, elle travaille maintenant à la distribution de ses produits. Il sera donc bientôt possible de déguster une bière de la Flûte à Bec dans le confort de son foyer.

Adeptes de cocooning, je vous invite malgré tout à vous dégourdir, car l’établissement vaut la peine qu’on s’y déplace. Une ambiance chaleureuse toute en musique en fait un lieu rassembleur où on se sent chez soi. Ce sentiment d’appartenance est d’ailleurs renforcé par le fait que le projet soit issu d’une campagne de sociofinancement. Quand la collectivité contribue, elle s’investit. Et cela transparait dans l’atmosphère du lieu. On s’y détend, on y discute, on y improvise et, même, on y swing!

Chaque mois, La Flûte à Bec expose un artiste local, et des vernissages sont parfois organisés pour inaugurer ces expositions. La microbrasserie soutient par ailleurs l’émergence humoristique et musicale de la région en présentant entre deux et trois spectacles par mois. À l’occasion, des artistes connus sont aussi invités, tels que Les Grandes Crues ou Mononc’ Serge.

Artistique Café
275, rue Hériot, Drummondville

Épouse de vétéran, Vicki Lachance est la femme de tous les métiers. Ses intérêts l’ont menée du commerce à la coiffure, alors qu’elle entretient en parallèle une pratique artistique personnelle. Elle a ainsi touché à la peinture et au dessin avant de découvrir le monde de la céramique. Après un passage à Québec, elle revient s’installer à Drummondville avec son mari, Julien Lepage. Ensemble, ils décident d’ouvrir l’Artistique Café, un lieu qu’ils veulent convivial et rassembleur, mais surtout, accessible à tous.

Pas besoin d’être un artiste dans l’âme pour fréquenter l’endroit. Il suffit de désirer passer un bon moment en solo, entre amis ou en famille pour apprécier sa visite. Selon la philosophie des propriétaires, la clé est dans l’expérimentation. On s’installe, on choisit une pièce et des couleurs, on commande un bon café et on laisse l’inspiration nous guider. Aucune formation n’est requise. Au besoin, le personnel peut nous orienter. Les résultats sont toujours agréablement surprenants.

L’Artistique Café offre ainsi une belle occasion de faire une pause. Qu’on ait envie de méditer ou de passer du bon temps en famille, le lieu mérite qu’on s’y arrête…

La Farniente
81, rue Notre-Dame, Victoriaville

En plein cœur du centre-ville de Victoriaville se trouve un lieu où se cultive « l’art de prendre le temps de prendre le temps ». C’est ainsi que Nathalie Godin, propriétaire, définit « Farniente », le mot italien qui orne la devanture de son café. Depuis 16 ans, les gens du coin y vont pour flâner devant un bon espresso ou encore pour casser la croûte. Un service de livraison de boîtes à lunch en entreprise permet même aux travailleurs pressés de « prendre le temps » sur leur pause dîner.

Régulièrement, les vendredis, des artistes de la région se déplacent pour animer la place. Le café Farniente est l’une des scènes prisées par l’émergence musicale et son public, car la salle intime, qui peut accueillir jusqu’à 60 personnes, permet une proximité avec les artistes, au plus grand plaisir des Victoriavillois. La programmation est disponible sur la page Facebook de l’établissement.

Enfin, au Farniente, une belle place est faite aux arts visuels puisque s’y succèdent des expositions d’artistes régionaux qui, de temps à autre, profitent de la chaleur du lieu pour faire un vernissage. Un endroit bien en vue puisque la programmation est établie pour les deux prochaines années déjà!

– Christine Turgeon 

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :