Hier soir, l’Inspecteur Épingle accueillait généreusement dans son grand bar orné de boiseries, de poutres apparentes et de toiles d’artistes en devenir, un groupe venu du Sud de la France, Cats On Trees.

C’était la première fois que ce duo français débarquait à Montréal pour présenter son excellent album, Cats On Trees sorti le 22 octobre dernier. Découverts dans l’hexagone au Printemps de Bourges en 2010, les deux toulousains Nina Goern (piano, voix) et Yohan Hennequin (à la batterie et chante parfois) ont su installer une pop énergique, fraîche, profonde, effervescente dans un monde magique, personnel et rempli d’animaux.

Une belle image de la France à l’étranger, surtout que la clé de leur succès réside dans la complicité qu’ont ces deux musiciens à jouer ensemble. Elle, avec son sourire étincelant et communicatif, lui, avec ce mélange de bonhomie et de timidité, sont arrivés à créer une entente totale, sorte de triangle vertueux entre le public et eux. Au gré des chansons qui passent, on retrouve des sonorités germanophones avec le titre, « Hallo Miss Jones », et anglophone comme le puissant et dynamique « Tikiboy ». En bref, ils nous proposent un album bien maîtrisé entre mélancolie et grandes envolées. Ce duo de félins véritablement siamois est une boule d’énergie positive au début d’une route à succès. Assurément.

– Thibaut Vergez-Pascal