Crédit photo : Madga Bizarro

La mémoire est un lieu d’héritage et de survivance. By Heart, conçu par Tiago Rodrigues, en est une preuve touchante. Sous nos yeux a eu lieu une transmission, un apprentissage. Des mots sont devenus éternels parce que dix personnes les ont appris en leur conférant un pouvoir indéniable.

Tiago Rodrigues s’est inspiré d’une histoire personnelle. À l’annonce de sa cécité prochaine, la grand-mère de l’artiste confie à celui-ci la mission de lui choisir un livre qu’elle apprendra par cœur. Le dernier livre ; celui qu’elle pourra lire et relire dans son esprit. D’abord effrayé par une telle responsabilité, il finira par opter pour les sonnets de William Shakespeare. De là et par d’autres détours que je laisse soin à un spectateur futur de découvrir, est né un spectacle.

D’un soir à l’autre, d’une ville à l’autre, dix personnes sont invitées sur scène pour apprendre un sonnet. À la première, c’était un groupe enthousiaste constitué majoritairement d’adolescents qui est devenu un peloton de la mémoire. Sous le savoir-faire de l’artiste, c’est avec fragilité qu’ils se sont prêtés au jeu. Et nous, spectateurs, finirons par nous y prendre aussi, nos lèvres épousant le rythme des vers en silence.

Ce spectacle dans lequel on nous raconte cette tranche de vie est entremêlé de citations d’auteurs connus et d’une aventure de mémorisation et de partage. On découvre cette histoire grâce à la force d’évocation de Rodrigues qui nous amène dans son village natal lorsqu’il apportait des caisses de livres à sa grand-mère, dans une assemblée russe ou dans l’imaginaire de Ray Bradbury. Des auteurs absents avec leurs noms griffonnés sur les pages des livres entassés sur la scène prennent corps et nous rappellent que la littérature est un baume, un catalyseur, un moyen de vivre.

Apprendre par cœur est un geste de résistance, nous dit l’artiste car personne ne peut nous déposséder de ce savoir. C’est aussi un acte d’amour. Apprendre les mots qui nous touchent par cœur et en assurer la survie, lorsque plus rien ne reste.

Rose Carine H.

By Heart est présenté à la Cinquième salle de la Place des Arts jusqu’au 31 mai.