Premier long métrage de Geneviève Dulude-De Celles, Bienvenue à FL donne la parole aux élèves de l’école secondaire Fernand-Lefebvre. La réalisatrice qui nous a offert le très beau court métrage La Coupe, Grand prix du court métrage international au Festival du film de Sundance (2014), retourne dans son école de Sorel-Tracy et filme la réalité d’adolescentes* aux rêves parfois démesurés, parfois touchants.

Entre une maturité désarmante et une belle candeur, les jeunes interviewées discutent du secondaire, de la vie et de l’avenir. Elles livrent leurs états d’âme avec générosité et ouverture. La parole adolescente nous fait rire et nous déconcerte; elle nous ramène au temps des certitudes (qui tomberont sans doute plus tard!), des premières peines et des grandes amitiés qui nous fondent.

Certains d’entre eux aiment le milieu scolaire, d’autres n’y trouvent pas leur compte; certaines ont des plans d’avenir assurés, d’autres pas, mais elles sont toutes réfléchies et honnêtes. L’heure est à la crise existentielle, aux premières réflexions sur soi comme sur le monde.

Dulude-De Celles filme avec attention le quotidien de l’adolescence; les corridors, les casiers, les classes; des scènes au ralenti donnent accès à quelques regards entre les jeunes, à des postures et des sourires autrement imperceptibles. Le moment des photographies en costumes sportifs et en « cheerleaders » est mémorable.

La réalisatrice donne aussi à voir la vie hors des murs de l’école : des garçons grimpent des immeubles avec des amis, une adolescente se prépare pour le bal des finissants, deux amis font des films de série B dans le sous-sol de la maison…

Bienvenue à FL est un portrait sensible et réussi de l’âge difficile où tout est possible, où l’envie d’être libre est obsédante et où tout le monde nous somme de « devenir ».

Comme dit Guillaume, un des participants : « C’est difficile de réussir à trouver, en partant, qui on est. Et après ça, c’est encore plus difficile de le devenir, cette personne-là. »

Maude Levasseur

* L’emploi du féminin pour désigner des personnes n’a d’autres fins que celle d’alléger le texte.

Bienvenue à F.L. de Geneviève Dulude-De Celles prendra l’affiche au Cinéma du Parc et au Cinéma Beaubien (Montréal) et au Cinéma Cartier (Québec) dès le 22 janvier 2016.