Un homme décide de quitter son emploi, sa copine et la terre ferme pour une traversée transatlantique en solo. On le pense en fuite, alors qu’il enquête plutôt sur son patron, le richissime John Edward Forese, le plus grand homme d’affaires au monde. Pascal, notre navigateur, essaie de comprendre ce qui a créé le succès indéfectible du président de la compagnie jusqu’à ce jour. Lors d’une rencontre privilégiée qu’il a avec le magnat des finances, il remarque un livre du philosophe Anaxagore sur le bureau de celui-ci. C’est le point de départ des recherches, ce qui le mènera ensuite chez Galilée, Van Gogh, Einstein et ce, jusqu’à Steve Jobs. Ces hommes avaient tous à coeur de comprendre, créer ou contrôler le vide, l’Éther.

On comprend rapidement que c’est aussi une obsession pour John Edward Forese et que c’est précisément ce à quoi il s’est destiné durant toutes ses années. L’emprise de « JEF » dans toutes les sphères de la société est tellement contrôlée par des mécanismes huilés à la perfection que seul Pascal semble se rendre compte de la fragilité de celle-ci.

Ce roman de Jérôme Baccelli, d’abord publié en mars 2014 aux éditions Nouvel Attila en France, nous arrive au Québec guidé par le phare de La Peuplade, maison d’édition aux choix toujours judicieux. Ce titre s’inscrit d’ailleurs à merveille dans la lignée des romans voyageurs, intelligents, qui font la signature de La Peuplade. On croit tout d’abord avoir affaire à un polar par le caractère parfois nébuleux des dialogues que conserve Pascal avec sa copine Alice, restée à Paris en « espionne ». L’alternance des recherches qu’il fait sur son bateau, nourries par les trouvailles que fait Alice, donne un rythme assez soutenu au roman. Le seul bémol ici est que parfois ça semble trop facile. On saute d’une époque à une autre, d’un scientifique à un autre, chacun portant son histoire passionnante bien à lui, mais aussi ses secrets qui font maintenant surface. Aujourd’hui l’abîme est un bon roman qui annonce une rentrée littéraire québécoise bien garnie.

– Elizabeth Lord

Aujourd’hui l’abîme, Jérôme Baccelli, La Peuplade, 2014.