En collaboration avec le FTA, aparté a lancé son deuxième numéro, ce lundi 27 mai, au QG du festival. aparté, un périodique qui se veut une tribune pour les artistes émergents et émergés du domaine des arts vivants, mais surtout le lieu idéal pour traiter d’un aspect trop peu souvent exploité dans le domaine des arts : la recherche & création.

Après avoir consacré leur  premier numéro aux pratiques artistiques en périphérie de la scène, aparté nous revient avec une thématique qui s’associe à merveille avec les émois printaniers : «Actes sexués : postures subversives du genre».

À quoi peut-on s’attendre?

À une sélection variée de textes qui vont de l’éditorial à l’analyse poussée et mettant en lumière les différents aspects de la sexualité telle que représentée dans les arts performatifs. Une ligne directrice, plusieurs façons de la traiter.  Contrairement à ce qu’inspire son titre, aparté crie haut et fort afin d’être entendu. Avec le concours d’analystes contestataires, d’artistes révolutionnaires et d’observateurs avides, aparté vous offre un portrait, sinon global, du moins minutieusement étayé du sujet traité dans le dossier en cours.

Si les numéros sont divisés en catégories qui reviennent à tout coup, sachez que chaque numéro est dirigé par un directeur de création différent (ici Philippe Dumaine) ce qui assure une fraicheur maintenue avec rigueur.

Le prochain numéro : «Entre inventivité et doute, la richesse de la recherche création est-elle crédible ?» Dossier qui sera placé sous la direction de Jean-Paul Quéinnec.

Pour savoir où vous procurer lesdites publications, participer à leur appels de textes ou pour toutes autres informations : http://apartecahiers.blogspot.ca/

– Vickie Lemelin-Goulet