Et si on avait un autre chien? se présente comme un recueil de nouvelles sur le quotidien, où certaines histoires s’entremêlent et d’autres s’évitent pour créer un portrait doux-amer de la vie à travers des scènes en apparence très ordinaires.

Les anecdotes se succèdent : un écrivain cherche l’inspiration, un enfant désire un chien, un papa promène son chien, certains vivent avec les tracas de la routine, d’autres s’ennuient, angoissent, attendent, aiment. Un écrivain apparaît régulièrement dans les textes : il écrit, cherche de l’inspiration, réfléchit. Dans cette ambiance feutrée où gravitent familles, femmes et enfants, un chien nommé Utopie apparaît de temps en temps, comme un fil conducteur lointain, tel un miroir de l’éphémérité de nos existences. Personnage principal récurrent bien que de passage, Utopie occupe l’espace littéraire : il lie les vies des personnages, de manière franche ou détournée.

Au-delà de ces scénettes, chaque nouvelle semble inciter le lecteur à revisiter ses souvenirs, à réfléchir à sa relation avec les autres, mais aussi à se questionner sur le temps qui passe et sur les créations, qui, elles, seraient permanentes. Se dégage aussi de ces courtes histoires une certaine réflexion sur l’écriture ainsi que sur la figure de l’écrivain, qui, sans révolutionner la vision du thème, ancre le livre dans une profondeur intéressante.

La force de Jean-Paul Beaumier est d’arriver à saisir toute la beauté qu’il y a dans l’instant présent, toute l’ironie qui se dégage de nos discussions quotidiennes, toute la futilité qui préside dans nos choix. Chaque personnage apparaît terriblement humain, délicat et intransigeant, en perte de passion mais engagé, amoureux mais distant, toujours en quête de réponses à des questions qui perdent si souvent leur sens. Le verbe est juste, les phrases filent et le moment de lecture, qui rappelle Patrick Modiano ou Philippe Delerm, est sympathique. Ce n’est pas un livre qui dénonce, qui démontre, qui apprend, qui entretient, mais un livre qui charme et qu’on garde longtemps près de soi.

Annick Lavogiez

Et si on avait un autre chien?, Jean-Paul Beaumier, Druide, 2017.