Le MEG Festival a récemment dévoilé la première vague d’artistes de sa 20e édition, qui se tiendra du 30 août au 3 septembre à la SAT, au Ministère et au Piknic Electronik! Pour fêter ça, le webzine Les Méconnus se gâte en interviewant quelques talents à surveiller. Après Syzzors, entretien avec JT Soul!

Ton style musical en 3 lignes?

Tout d’abord, je dois dire que c’est un sentiment très libre, cela vous donne une impression de libéralité. Je dirais aussi que c’est diversifié, principalement parce que je suis élevé dans une ville multiculturelle et une grande famille, donc j’ai beaucoup d’influences différentes. Un autre mot que j’utiliserais est indépendant, et c’est parce que nous sommes si peu à y travailler. Contrairement à d’autres musiciens dont la musique passe par de nombreux producteurs et ingénieurs, nous avons une équipe de base à ODDIO et ce sont les seules personnes impliquées dans le processus.

À quoi peut-on s’attendre de ton spectacle au MEG?

Ça va être une grande fête! Tous mes fans seront là, je veux mettre en valeur la nuit et me démarquer. Ce sera un setlist très diversifié allant de la musique smooth et agréable à la musique hardcore. Nous aurons aussi un batteur avec nous et ça anime toujours la performance.

Ta gig de rêve, ça ressemble à quoi?

Je n’ai pas forcément un seul concert de rêve, le but principal est d’être un artiste de tourisme à succès. J’adorerais bien jouer dans tous les festivals que je gardais à l’oeil en grandissant, comme Rolling Loud et Coachella.

Pourquoi le MEG est-il un incontournable selon toi?

Je dirais à tout le monde autour de ne pas manquer le MEG! Du point de vue de l’auditoire, c’est un grand événement qui met de l’avant beaucoup de talents. En tant qu’artiste, c’est génial de créer des liens avec les autres, car il y a tellement de différents types de musique représentés ici pour les artistes internationaux et locaux.

À quel spectacle risque-t-on de te croiser?

Honnêtement, vous pouvez m’attraper à tous les festivals. J’essaie d’aller à autant d’événements montréalais que possible pour soutenir la scène locale et découvrir de nouveaux artistes! La scène montréalaise prend de l’ampleur et il y a tellement de festivals comme M for Montréal, Mural, Francofolies et bien plus. Dans un cadre de performance, je viens de jouer au Festival International de Jazz de Montréal et au FEQ en tant que chanteur pour le set du producteur français Clément Bazin, en jouant notre chanson collab, Zero to Six. Il y a des nouvelles à surveiller de ce côté!

Et sinon cet été, on peut t’entendre où, quand, comment?

Tu devrais absolument me suivre sur Instagram pour savoir ce que je suis en train de faire. Nous poussons vraiment au maximum en ce moment et livrons pour les masses au lieu de nous concentrer uniquement sur Montréal. Vous pouvez trouver ma musique un peu partout, que ce soit Spotify, Apple ou Soundcloud et nous sortirons un clip tous les mois à partir d’août.

À suivre!

– Propos recueillis par Mélissa Pelletier

MEG 2018, du 30 août au 3 septembre 2018 à la SAT, au Ministère et au Piknic Electronik. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :