Crédit photo : Léa Lacroix

Thomas Duret a toujours été fasciné par le passage du temps sur la vie humaine. Si bien qu’il a poussé ses réflexions jusqu’à un solo de théâtre performatif autobiographique qui sera bientôt présenté à La Chapelle, Une excellente trilogie sur la vie. Intimidant d’aborder ce sujet universel qu’est la vie? « Je ne me suis même pas rendu compte que c’est ce que je faisais! Heureusement, sinon je me serais tiré dans pied. » Entretien avec un passionné.

C’est en travaillant simultanément sur deux solos, un sur l’enfance et un sur son rapport à la réussite à l’âge adulte, que l’artiste multidisciplinaire diplômé de l’École Supérieure de théâtre de l’UQAM a eu l’idée de relier ses deux propositions. « Je me suis demandé si je pouvais créer un truc sur le présent et j’ai tout de suite eu une image. » Ça donne Une excellente trilogie sur la vie, un solo « qui aborde ma façon de voir le passé, de vivre le présent et de percevoir le futur. »

L’artiste insiste toutefois : « C’est un spectacle qui porte plus sur la vie que sur ma vie. Pour parler de la vie, pas le choix de parler de la mienne. La relation qu’on a au temps n’a jamais été remise en cause. On a tous en commun qu’on a un passé et des regrets, qu’on vit en ce moment, et qu’on va vivre des trucs. On se projette constamment : l’humain est le seul être sur Terre qui est capable de faire ça. » C’est pour cette raison que tout le monde risque de s’identifier au spectacle d’une manière ou d’une autre.

Une excellente trilogie sur la vie / Thomas Duret (teaser #2) from La Chapelle on Vimeo.

Entre danse, théâtre et performance, la proposition ratisse large. Sans tomber dans la critique de notre rapport au temps, Une excellente trilogie sur la vie aborde toutefois plusieurs facettes de l’existence dans une scénographie très épurée.

La première partie, qui se rapporte à l’enfance, est plus instinctive, sauvage. La deuxième partie aborde le rapport au présent, alors que la dernière partie a un aspect plus contemplatif. J’ai d’ailleurs fait une entrevue avec mes grands-parents, qui ont 95 et 92 ans, pour mieux comprendre comment on voit le monde quand on a vécu aussi longtemps. »

Crédit photo : Mélissa Giguère

En plus de s’inspirer du temps qui passe, Duret s’intéresse aux crises qui jalonnent parfois nos existences. « La vie, c’est un peu comme un océan. C’est tranquille, et sans prévenir, une tempête peut faire tout chavirer. Certains vont vivre des existences très tranquilles, alors que d’autres vivront des crises aux trois, quatre ou cinq ans. J’essaie d’aller chercher des moments très calmes, ainsi que les états proches de la crise.»

Le public comme collaborateur

Pourquoi aller voir Une excellente trilogie sur la vie? Thomas Duret marque une pause avant de répondre. « Si vous avez déjà vécu des choses, ce spectacle vous concerne forcément. N’importe qui peut repartir avec un morceau de réflexion. Je travaille beaucoup sur les nouvelles formes, hybrides ou qui n’ont pas de bon sens. J’aime le challenge. Chaque spectacle sera différent. »

Parce que le créateur se laisse une grande liberté, mais aussi parce qu’il aime s’inspirer par la réaction du public. Pour lui,  les spectateurs sont des collaborateurs plutôt que des consommateurs d’art. « Ce qui fait la force des arts vivants, c’est le live. J’aime beaucoup l’idée du canevas. Selon les spectateurs, la proposition va évoluer! Si on n’avait pas à s’emmerder avec l’argent, je serais tout le temps dans un local en invitant les gens à passer quand ça leur tente pour partager. » En espérant que ce soit un jour possible, on va voir Une excellente trilogie sur la vie pour patienter!

Mélissa Pelletier

Une excellente trilogie sur la vie, du 29 novembre au 8 décembre 2017 à La Chapelle. Pour toutes les informations, c’est ici.

* L’article a été écrit en collaboration avec La Chapelle | Scènes contemporaines.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :