Crédit photo : Andrew Branch

Vous ne savez plus que lire à vos enfants le soir? Vous avez vous-même envie de vous replonger dans les péripéties de l’enfance? Voici trois suggestions d’albums jeunesse à lire sans hésiter!

L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur

Cet album jeunesse écrit par Andrée-Anne Gratton, et illustré par Oussama Mezher, est bien ancré dans l’actualité. Son sujet : une jeune fille qui vit dans un camp de réfugiés « beige, grège et gris » avec ses parents à la frontière de deux pays en guerre. Elle est enfant unique, donc moins tassée que les petits voisins, la jalousant avec leurs yeux noirs. Bien qu’elle ait Mayi, un vieil homme, pour la divertir avec des histoires de toutes sortes, il reste qu’elle n’a jamais vu une fleur de sa vie, et demande sans cesse à son ami de lui parler des bougainvilliers.

Les fleurs sont présentées comme étant généreuses de leur beauté, à l’image des poèmes, et voilà qu’elle rêve de pouvoir en regarder une. Mayi est prêt à de grands sacrifices pour amener un peu d’espoir à l’enfant, et à l’ensemble du camp. Un livre très touchant qui permet d’offrir une voix, et des images magnifiques, à d’autres réalités, puis de sensibiliser ses lecteurs et ses lectrices.

Frida, c’est moi

À l’intérieur de cet album-ci, on plonge dans l’univers singulier de la superbe Frida Kahlo, non pas en présentant ses œuvres déjà connues, ses célèbres autoportraits, mais plutôt en traitant des diverses étapes de sa vie, moins accessibles au grand public, qu’on trouve généralement dans les biographies ou les documentaires. L’écriture élégante de Sophie Faucher, avec les illustrations aux couleurs éclatées de Cara Carmina, nous invitent à faire une connaissance fort agréable avec la petite Frida enfant, ainsi qu’un parcours de ses nombreux « moi » jusqu’à l’arrivée de la grande artiste et du miroir qu’elle nous retourne.

Du plan de la Casa azul au Mexique, de sa famille, jusqu’à ses moments de vulnérabilité et d’invincibilité, son destin fort unique, où les douleurs physiques côtoient l’art, sera découvert avec étonnement par les plus jeunes qui souhaiteront en savoir encore plus sur elle à la fermeture du livre.

Le jardinier de la nuit

Le jardinier de la nuit de Terry et Eric Fan est décidément notre coup de cœur avec ses illustrations enivrantes! D’entrée de jeu, on s’insère dans une ville des plus banales avec des habitants et des habitantes poursuivant leur routine. Au matin, William, un jeune garçon de l’orphelinat de Grimloch, remarque une agitation dans cette même rue et décide de sortir. Un arbre tout près, à sa grande surprise, a été transformé en hibou pendant la nuit.

Il passe la journée à être émerveillé, et plus encore, car il découvre au fil des jours d’autres animaux dessinés dans le feuillage des arbres. Une bonne nuit, après une fête, William surprend l’auteur des chefs-d’œuvre, le jardinier de la nuit, qui lui demande de l’aide pour poursuivre sa magie dans le parc environnant. Le plaisir est perceptible sur le visage de tous et de toutes, mais surtout sur celui de William ayant désormais une nouvelle passion.

Vanessa Courville

L’enfant qui n’avait jamais vu une fleur, Andrée-Anne Gratton et Oussama Mezher, Éditions de la Bagnole, 2017.
Frida, c’est moi, Sophie Faucher et Cara Carmina, Édito jeunesse, 2016.
Le jardinier de la nuit, Les frères Fan, Éditions Scholastic, 2017.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :