critique rose normandin Archives - Les Méconnus
Voir par tag

critique rose normandin

Commentaires fermés sur « Moi aussi je voulais l’emporter » de Julie Delporte : tristesse féministe
le 14 février 2018  par  meconnus2

« Moi aussi je voulais l’emporter » de Julie Delporte : tristesse féministe

À quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d’être une fille?» Ce qui frappe dans le travail de Julie Delporte est la sensibilité. Ses histoires semblent nous être chuchotées. Ses constats, souvent douloureux, nous...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « L’insulte » : raviver les blessures pour retrouver sa dignité
le 05 février 2018  par  meconnus2

« L’insulte » : raviver les blessures pour retrouver sa dignité

C’est inspiré par sa propre expérience que Ziad Doueiri a co-scénarisé et réalisé L’insulte. Toni (un ténébreux Adel Karam) porte fièrement son allégeance aux Forces Libanaises (ancienne milice chrétienne, aujourd’hui parti politique officiellement laïc). Les...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Hurlevents » : la finesse de Fanny Britt
le 05 février 2018  par  meconnus2

« Hurlevents » : la finesse de Fanny Britt

Crédit photo : Gunther Gamper S’attaquer à l’adaptation théâtrale de Les hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë est un projet casse-gueule. Chronique d’une passion (ou d’une maladie mentale comme le dit Fanny Britt dans sa pièce)...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Dans la solitude des champs de coton » : se fracasser contre autrui
le 29 janvier 2018  par  meconnus2

« Dans la solitude des champs de coton » : se fracasser contre autrui

Crédit photo : Jean-François Hétu S’il vous plaît, dans le vacarme de la nuit, n’avez-vous rien dit que vous désiriez de moi, et que je n’aurais pas entendu? » Une ruelle, la nuit, deux hommes...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Diane a les épaules » : écrire pour son actrice
le 19 janvier 2018  par  meconnus2

« Diane a les épaules » : écrire pour son actrice

Disons-le d’emblée, Diane a les épaules est un film oubliable. Il constituera, dans le panthéon de votre cinéphilie, une énième œuvre entre le 3 étoiles et le 3 étoiles et demie dont vous ne vous...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Borealium Tremens » de Mathieu Villeneuve : entre folklore et cliché
le 17 novembre 2017  par  meconnus2

« Borealium Tremens » de Mathieu Villeneuve : entre folklore et cliché

Crédit photo : Maciej Ostrowski Chaque rang porte sa masse d’accidents niaiseux, de malheurs enfouis, de caves jamais cimentées et de greniers qu’on ne visite plus, même plus pour chasser les souvenirs, parce qu’on ne...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « L’Iliade » au Théâtre Denise-Pelletier : guerroyer sur scène
le 16 novembre 2017  par  meconnus2

« L’Iliade » au Théâtre Denise-Pelletier : guerroyer sur scène

Crédit photos : Gunther Gamper La tristesse est notre destin : mais c’est pour cela que nos vies seront chantées à jamais par tous les hommes qui viendront.» Homère, Iliade d’Alessandro Baricco La proposition était...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « La petite fille qui aimait trop les allumettes » : s’affranchir du passé
le 09 novembre 2017  par  meconnus2

« La petite fille qui aimait trop les allumettes » : s’affranchir du passé

Crédit photo : Max Rheault Peut-être vaut-il mieux ne pas avoir lu le roman de Gaétan Soucy pour apprécier l’adaptation de Simon Lavoie. Qui s’attarderait trop au verbe ayant fait la marque du roman pourrait...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Le Wild West Show de Gabriel Dumont » : tout à fait sauvage
le 08 novembre 2017  par  meconnus2

« Le Wild West Show de Gabriel Dumont » : tout à fait sauvage

Crédit photo : Jonathan Lorange Le Wild West Show de Gabriel Dumont est un spectacle que l’on veut aimer. On nous promet une folle épopée dans notre histoire et on souhaite de tout cœur y...

Lire la suite...

Commentaires fermés sur « Manikanetish » : délicate description de brutalité
le 06 novembre 2017  par  meconnus2

« Manikanetish » : délicate description de brutalité

Crédit photo : Cathy Mü Ils disent que le retour est le chemin des exilés. Je n’ai pas choisi de partir. Quinze ans plus tard, je reviens et je constate que les choses ont changées. »...

Lire la suite...

  Haut de page ↑ Copyright © 2016 Les Méconnus

Connexion

Connexion en cours...

Mot de passe perdu?