Sentez-vous l’excitation dans l’air? Pour sa 16e édition, les Sommets du cinéma d’animation se dérouleront à Montréal, du 22 au 26 novembre, avec une riche sélection de l’Office national du film du Canada (ONF). Ce sont 11 films aux thématiques éclectiques et aux couleurs artistiques variées qui vont être présentés au public montréalais.

Le court métrage Un printemps de Keyu Chen (ONF) sera diffusé en ouverture du festival. Sélectionné en compétition officielle au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) en 2017, ce court métrage vivra sa première montréalaise. Évoquant la difficile question « Partir ou rester ? », le film raconte tendrement l’histoire d’une jeune fille qui désire quitter le nid, avec les réalités heureuses et parfois déchirantes qui vont avec cette décision, au fil des saisons.

Dans cette même soirée d’ouverture, on pourra retrouver le long métrage Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert. Tiré de la bande dessinée de Renner, le film nous dévoile des animaux quelque peu… originaux. Loufoques et déjantés, les personnages nous mèneront dans leurs histoires et vont ravir les plus enfantins d’entre nous!

Catégorie internationale

Dans la catégorie internationale, on retrouvera Charles de Dominic Etienne Simard, qui nous dévoilera, pour sa première québécoise, ce personnage différent des autres enfants, qui s’invente un refuge imaginaire.

La femme canon fera aussi partie de cette catégorie. Albertine Zullo et David Toutevoix nous proposent un court-métrage d’animation image par image, qui évoque la banalité de la vie quotidienne et les décisions qui peuvent changer cette routine.

Éléonore Goldberg dévoilera Mon yiddish papi en première québécoise. Le film parle de l’histoire tragique de la Deuxième Guerre Mondiale et de l’envie d’une jeune femme de garder des traces de son grand-père défunt en dessinant ses aventures.

Rubans de Torill Kove sera également présenté en première montréalaise. La réalisatrice se donne pour défi d’explorer les difficultés et la beauté de l’amour paternel. À travers les rites de passage de la jeune fille, elle questionne ce lien affectif et puissant.

Catégorie Panorama et programme jeunesse

Dans la section Panorama, on retrouvera les films Deyzangeroo d’Ehsan Gharib qui traite du rituel de l’éclipse lunaire et Manivald de Chintis Lundgren, qui nous présente un renard de 33 ans qui se retrouve un peu coincé dans sa propre vie. Trop de diplômes, pas de travail, et toujours chez sa mère.

La montagne de SGaana de Christopher Auchter nous fera voyager dans le monde des esprits et dans l’art haïda. Et enfin, TESLA : LUMIÈRE MONDIALE de Matthew Rankin dépeint le destin tragique et fantastique de l’inventeur du courant électrique alternatif.

Le programme jeunesse fera honneur au film La maison du hérisson d’Eva Cvijanović, récompensé d’une quinzaine de prix internationaux.

Pour sa soirée de clôture, les Sommets du cinéma d’animation 2017 projetteront le long métrage Le mur, écrit par le scénariste et dramaturge David Hare et réalisé par Cam Christiansen. Le film porte sur les deux côtés du mur qui sépare Israël et La Palestine.

LE MUR – (Bande-annonce) from NFB/marketing on Vimeo.

Autour de ces diverses projections auront aussi lieu plusieurs événements comme une leçon de cinéma avec Matthew Rankin, une séance de signatures de Torill Kove et enfin, une classe de maître de Don Hahn.

Léa Villalba

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :