Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), de retour pour une 20e édition du 9 au 19 novembre 2017. En attendant de vous dévoiler les programmes spéciaux et les rétrospectives liées à cette édition anniversaire, le festival est fier de révéler 5 documentaires engagés représentatifs d’une sélection 2017 qui fera la part belle à un cinéma ouvertement politique.

Entièrement composés d’entretiens, Ouvrir la voix, premier long métrage d’Amandine Gay, et Brexitannia de Timothy George Kelly (A City is an Island, RIDM 2014) adoptent des démarches minimalistes pour mieux servir des propos complexes. En donnant la parole à des femmes noires francophones pour mieux comprendre leurs parcours de vie et leur engagement, et en superposant les témoignages d’Anglais pro-Brexit et les commentaires d’experts, les deux cinéastes renouvellent l’art de l’entrevue pour élargir notre perception d’enjeux de société majeurs.

Au cœur du Québec, le cinéaste Guillaume Sylvestre a pu bénéficier d’un accès sans précédent au travail quotidien des travailleurs sociaux de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Avec subtilité, en cinéma direct, DPJ nous montre comment ces  employés, confrontés à des dilemmes cornéliens, doivent prendre souvent sous pression des décisions qui auront un impact irréversible sur la vie des jeunes et de leurs parents.

Alors que le monde de 2017 vit au rythme d’un show médiatico-politique aussi ridicule qu’effrayant, Pacho Velez et Sierra Pettengill nous replonge avec The Reagan Show dans un spectacle télévisuel d’une autre époque, étrangement si loin et pourtant si proche. Entièrement composé d’images d’archives filmées en grande partie par la télévision présidentielle, ce film passionnant nous replonge à la fin de la guerre froide, lors des grandes rencontres Reagan-Gorbatchev.

Tourné pendant six ans à Rio de Janeiro, State of Exception du cinéaste canadien Jason O’Hara fusionne avec force le cinéma d’observation et une démarche profondément activiste afin d’accompagner la lutte d’un groupe d’autochtones brésiliens contre les relocalisations de masse liées aux installations de la coupe du monde de soccer et des jeux olympiques. Un cri du coeur pour la survivance de la culture au sein d’un monde capitaliste aux visées superficiellement universelles.

Nouveau quartier général

Le quartier général fera un retour à la Cinémathèque québécoise, un lieu central qui permet de combiner plusieurs activités : projections, soirées festives, accueil et billetterie, ainsi que les rencontres professionnelles de Doc Circuit Montréal, qui comprend le marché du documentaire du festival. Cette centralité permet de faciliter l’expérience des spectateurs et d’être un espace où tous peuvent se retrouver, invités comme festivaliers.

Source : RIDM

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :