Personne n’est contre la vertu quand il est question de démocratiser la culture en la rendant à la portée de tous. Toutefois, rares sont les occasions pour ceux et celles qui n’ont pas les moyens de se payer des sorties culturelles d’avoir accès à des spectacles, à des expositions et à des concerts. Et encore, ce n’est pas qu’une question d’argent. La culture, il faut la comprendre et apprendre à l’aimer.

Pour remédier à cette situation, le réseau Accès culture de la Ville de Montréal offre depuis 35 ans aux Montréalais une offre culturelle variée, et gratuite. La programmation 2016-2017 propose plus de 2 000 spectacles et près de 200 expositions en arts visuels aux citoyens des 19 arrondissements de la ville. Ce sont près de 600 000 spectateurs qui ont participé aux activités du réseau Accès culture l’an dernier. Accès culture, c’est un réseau unique en Amérique du Nord, composé de 60 salles de spectacles, dont une nouvelle salle de danse de 200 places qui sera inaugurée en 2016 dans l’arrondissement Notre-Dame-de-Grâce, en mémoire de la professeure et danseuse Iro Valaskakis-Tembeck.

La culture pour tous

Cette année encore, il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts : musique, théâtre, danse, arts visuels. Pour plusieurs personnes, il s’agit de leur seule possibilité de découvrir l’art. Le but d’Accès culture est justement celui-là : permettre l’accès à la culture (le nom le dit) pour les résidents de chacun des quartiers montréalais. « La culture ici, on la démocratise. Elle est un moyen de tisser des liens sociaux, surtout pour une clientèle plus fragile où la culture n’est pas un besoin de premier ordre », affirme Chantal Rossi, conseillère associée à la culture, au patrimoine et au design de la Ville de Montréal.

En outre, le projet de médiation culturelle ouvre aux Montréalais les portes des lieux de création afin qu’ils rencontrent et échangent avec les artistes. « La médiation culturelle, c’est une offre de proximité et de qualité, qui permet la participation du citoyen. Il devient alors un acteur de production culturelle », exprime Gina Tremblay, chef de division, développement culturel à la Ville de Montréal.

Alors que la notoriété de Montréal résonne partout dans le monde en ce qui a trait au domaine des arts, il ne faut pas oublier que les quartiers sont les premiers milieux de vie des artistes. Force est de reconnaître que la Ville fait sa part et met de l’avant la culture comme stratégie de développement historique, économique et social, mais surtout en tant que moteur de l’épanouissement de ses citoyens. Accès culture propose donc de découvrir des artistes émergents, mais bonifie aussi sa programmation, pour susciter la curiosité et l’intérêt pour son offre culturelle, avec des artistes connus, tels que Safia Nolin, Ariane Moffatt et la compagnie de danse Otra Orilla. Afin de contribuer à la vitalité de la culture avec un grand « C », allez donc piquer une tête cette année dans un des spectacles présentés dans votre quartier.

Marie-Paule Primeau

Pour plus d’information, c’est ici.