Crédit photo : Jakob Owens

L’automne est chargé de films potentiellement intéressants. On attend avec impatience le Blade Runner de Denis Villeneuve (OHMYGOD!), on est curieux de voir la métamorphose incroyable de Gary Oldman pour devenir Churchill dans Darkest Hour (#oscarbait) et on s’interroge sur la pertinence d’adapter (pour la cinquième fois?!?) Murder on the Orient Express. Si aucun de ces choix ne vous a convaincu, voici d’autres suggestions :

Mother! de Darren Aronofsky
15 septembre 2017

La bande-annonce est intrigante. La distribution aussi. Aronofsky est un réalisateur qui peut émouvoir et troubler tout en ayant un propos très fort. Le fait qu’il écrive un film d’horreur aux accents de Rosemary’s Baby est de bon augure : espérons qu’il s’élève au-dessus des clichés pour nous offrir un film digne de son intellect (et du nôtre).

Et au pire, on se mariera de Léa Pool
15 septembre 2017


Roman de Sophie Bienvenu salué par la critique, ensuite pièce de théâtre présentée au Prospero, voici qu’Aïsha revêt les traits de Sophie Nélisse pour le long métrage de Léa Pool. Avec Karine Vanasse dans le rôle de la mère et Jean-Simon Leduc dans celui de Baz, il sera intéressant de voir cette histoire d’amour imaginée par une gamine de 13 ans sortir de la forme du monologue.

La résurrection d’Hassan de Carlo Guillermo Proto

Vous les avez peut-être déjà remarqués, ou mieux, entendus, les trois aveugles aux voix d’anges qui parcourent le métro. Voilà qu’un documentaire s’intéresse à eux et au drame qui a marqué leurs vies. Un film qui nous permettra peut-être de connaître davantage les humains que nous côtoyons.

The Killing of a Sacred Dear de Yorgos Lanthimos

Lanthimos nous avait offert les très singuliers Dogtooth et The Lobster, et promet de récidiver avec cette histoire de chirurgien prenant sous son aile un garçon à l’agenda sinistre. Toujours avec Yorgos Mavropsaridis au montage et Thimios Bakatakis à la direction photo, le réalisateur se tourne vers le thriller psychologique avec en tête de distribution Nicole Kidman et Colin Farrell.

Woodshock de Kate et Laura Mulleavy
22 septembre 2017

Les soeurs Mulleavy sont les designers de mode derrière l’étiquette Rodarte. Woodshock est leur premier long métrage. Avec Kirsten Dunst en tête d’affiche et un style visuel léché, l’oeuvre sera soit un film d’auteur original flirtant avec l’expérimental ou une série de borborygmes cinématographiques prétentieux. À suivre…

Wonderstruck de Todd Haynes
27 octobre 2017

Todd Haynes revient aux côtés de sa muse Julianne Moore pour cette adaptation du livre de Brian Selznick racontant une histoire de connection métaphysique entre deux gamins que les époques et la géographie séparent. Avec le talent de Haynes pour la forme, on est en droit de s’attendre à un film qui saura toucher notre cœur d’enfant tout en séduisant notre amour du 7e art.

Lucky de John Carroll Lynch

Il s’agit d’une première réalisation pour John Carroll Lynch, qui cumule pourtant les rôles depuis 1995. Pour passer derrière la caméra, il a choisi de raconter l’histoire comique d’un homme de 90 ans qui cherche son chemin spirituel, alors qu’il est athée. L’avenir nous dira s’il s’agit d’une performance oscarisable pour Harry Dean Stanton qui semble porter le film sur ses épaules. (Petit détail qui donne le ton : David Lynch tient un rôle.)

Rose Normandin

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :