À la maison de la culture Claude-Léveillée, ouverte depuis le 22 février dernier (mais sur papier depuis 25 ans), ça sent presque la peinture fraîche. Tout est blanc et propre, les fenêtres sont grandes, il y a de place dans ce nouveau lieu culturel situé dans le quartier Villeray (rue Jean-Talon, coin St-Hubert, à deux pas du métro). Une dame nous accueille dans le vaste hall pour nous parler du projet d’envergure de la maison.

Avec une salle de spectacle de 220 places, une salle d’exposition, en plus des autres salles « hors les murs », le projet est celui de démocratiser la culture, la rendre accessible pour tous. Voici un aperçu de la tentaculaire programmation qui offre expositions d’art, spectacles de danse, musique, opéra, théâtre, conférences… et ce gratuitement.

De l’art sous toutes ses formes

La salle d’exposition de la maison accueille jusqu’au 13 mai un échantillon de la collection du musée d’art de Joliette (le quatrième musée d’art en importance au Québec!). L’exposition Le musée s’expose, fait découvrir la singularité de la collection du MAJ qui contient autant des œuvres ecclésiastiques (certaines datent du 17e siècle) que modernes et contemporaines (Marcelle Ferron, Jean-Paul Lemieux, Betty Goodwin…).

Lectures théâtrales, cabaret littéraire, musique brésilienne, danse, opéra, ainsi que de nombreuses pièces de théâtre pour « toute la famille » tiendront lieu dans la salle de la maison. Entre autres le théâtre de l’Opsis avec sa production J’appelle mes frères, un regard sur la pluralité et la complexité de l’identité québécoise. Pour les tout-petits, l’artiste Tenon Mortaise propose la pièce Le carré de sable dans laquelle deux amis « rigolos » tantôt s’amusent, tantôt se boudent.

À noter aussi les spectacles de danse de Manon Oligny (Fin de série, le samedi 17 mars) et celui de Marie Béland (Dieu ne t’a pas créé juste pour danser, le vendredi 23 mars), deux prolifiques chorégraphes canadiennes dont l’une questionne « notre monde en quête de perfection », tandis que l’autre, plus humoristique, fait l’apologie de la danse contemporaine sous toutes ses formes. Pour ma part, je ne manquerai pas d’aller voir Marianne Trudel revisiter le répertoire d’Antonio Carlos-Jobim à la mi-avril, pour ne nommer que cela !

« Hors les murs »

La maison de la culture Claude-Léveillée s’intègre dans un réseau culturel plus vaste encore, soit avec le programme « hors les murs » qui existe depuis 10 ans. L’objectif de ce programme est de démocratiser la culture en proposant des spectacles gratuits toute l’année en dehors des lieux de diffusion traditionnels. Jusqu’au printemps, les lieux « hors murs » sont notamment l’Église René-Goupil ainsi que la Maison d’Haiti (métro Saint-Michel) et on s’attend à de nombreux lieux extérieurs pour la saison d’été. Musique jazz, théâtre de marionnettes, musique traditionnelle québécoise, et rencontres d’artistes sont au programme.

La plupart des spectacles nécessite un laissez-passer pour y assister : il suffit de réserver vos places à l’avance en vous rendant à la maison de la culture ou dans les trois autres bibliothèques de l’arrondissement  (Le Prévost, Saint-Michel, Parc-extension) pour récupérer les billets (les dates de disponibilité des billets sont inscrit dans le programme). La programmation complète se trouve sur le site internet et sur place, n’y manquez pas, vous avez rendez-vous !

Léa Rouleau

Maison de la culture Claude-Léveillée,  911 rue Jean-Talon est (Métro Jean-Talon)
514-872-6131
Heures d’ouverture :
Mercredi au Vendredi 12h-19h
Samedi et Dimanche 13h à 17h
Lundi et Mardi : fermé

Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :