Avec Tadoussac qui a son Festival de la Chanson et son hôtel flamboyant, Les Escoumins qui a son festival marin, Sept-Îles qui a presque autant d’îles que les chats ont de vie, et Natashquan qui a vu naître Gilles Vigneault, la Côte-Nord n’a rien à envier aux autres régions. Et quoi de mieux qu’un road trip pour plonger dans ses paysages grandioses? Nous vous proposons quelques arrêts.

Chez Mathilde
227, rue des Pionniers, Tadoussac

Je n’ai jamais mis les pieds au restaurant Chez Mathilde, mais on m’en a dit du bien. En fait, étrangement, bien que je sois allée de nombreuses fois à Tadoussac, c’est en visitant le Salon du Livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean que j’ai découvert l’existence de ce lieu de grande gastronomie du terroir. Un livre de La Peuplade a attiré mon attention en raison de son format inhabituel pour la maison : un ouvrage gros comme un livre de recettes ou un recueil de photographies. C’était en plein ça! Le festin de Mathilde est un livre hybride, qui allie récit, photographie et art culinaire afin de nous présenter ce restaurant et son coin de pays.

Située à la porte d’entrée de la Côte-Nord, Chez Mathilde se fait un honneur d’utiliser les produits de la région : champignons sauvages, salicorne, produits de la mer ou légumes du jardin sont au rendez-vous, selon les saisons. En soirée, un jazz-band anime la salle à manger, créant une ambiance festive-feutrée. En plus, le restaurant reçoit ponctuellement des artistes du coin dans le cadre de soirées spéciales.

Café-théâtre Graffiti
50, chemin des Îles, Île McCormick, Port-Cartier

Le Café-théâtre Graffiti est situé sur l’ile McCormick dans un îlot de verdure en plein cœur de la ville de Port-Cartier. C’est un incontournable des rendez-vous culturels, puisque le lieu abrite à la fois une scène pour les spectacles et un projecteur pour les soirées cinéma.

Situé sur un site enchanteur, le Graffiti profite de l’air marin du Saint-Laurent et de la beauté de la rivière au Rocher. Sa terrasse accueille ceux qui ne peuvent se lasser de l’ambiance maritime alors qu’à l’intérieur, ses murs et son mobilier de bois brut profitent à ceux qui veulent se retrouver dans la chaleur réconfortante du lieu. Une grande variété de spectacles y est offerte dans une ambiance intimiste. Être une artiste, je voudrais m’y produire!

Café-bistro l’Échouerie
55, allée des Galets, Natashquan

Vous devriez googler pour voir des images de ce café littéralement échoué sur la plage nord-côtière. C’est à voir le sable se mélanger aux planches de bois de la galerie qu’on comprend qu’il n’a pas été nommé l’Échouerie pour rien. Poétique à souhait de par son nom et son emplacement, le café-bistro se veut par ailleurs un lieu de culture où se rencontrent arts visuels et arts de la scène.

On y découvre tout l’été des artistes d’ici et d’ailleurs grâce à une programmation variée. Sa salle intimiste peut accueillir tout au plus 105 personnes. L’Échouerie, c’est l’occasion idéale de prendre une marche sur le bord de la mer, manger un morceau, observer les œuvres exposées en ses murs et assister à un spectacle dans une ambiance unique.

On a beau s’y échouer, on ne s’y ennuie pas.

La Vieille École et le site patrimonial de Gilles Vigneault
24, chemin d’En Haut, Natashquan

Construit en 1913, le bâtiment de la Vieille École (qui était autrefois une école, le nom le dit) a été transformé en musée en l’honneur de Gilles Vigneault. C’est que le poète et auteur-compositeur-interprète québécois y a fait ses premières classes, dans ce village du bout de la Côte-Nord où, alors, ne se rendait aucune route.

C’est grâce aux 2000 heures de bénévolat accomplies par les gens du village que ce projet muséal a vu le jour. Restaurée, mais conservée dans sa petitesse, la Vieille École présente une sélection des œuvres de Vigneault, faisant découvrir ses contes, ses chansons et ses personnages. Le visiteur apprend ainsi à connaitre Natashquan à travers la loupe du poète.

Depuis 2017, il est aussi possible de visiter le site patrimonial de Gilles Vigneault, où se trouve sa maison d’enfance. Pour toute visite, il est préférable de contacter l’office du tourisme.

Que du plaisir sur l’horizon maritime!

– Christine Turgeon

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR :