Crédit photo : Tim Snow

On va se le dire : la plus grosse vedette de la place samedi à Osheaga, c’était le soleil. Après le déluge violent de la veille, il y avait une petite vibe de joie de vivre dans l’air. Parfait pour se promener entre Peter Peter, Jain, Liam Gallagher (oui oui) et Father John Misty entre les nombreux changements d’horaire.

Après l’annulation de Solange, Lil Uzi Vert – qui devait lui-même prendre la place de la soeur de Beyoncé – a été remplacé au pied levé par Tory Lanez. Même phénomène pour Georges Ezra, qui a finalement été remplacé par Dawes, et c’est GrandBuda qui a pris la place de Darius. Beaucoup de déception dans l’air, mais définitivement pas assez pour gâcher la fête.

Crédit photo : Tim Snow

Premier arrêt au concert de Peter Peter à la Scène Verte Sonnet. En grande forme, l’auteur-compositeur-interprète a livré une performance pleine de pep entre les chansons de Noir Éden (2017), Une version améliorée de la tristesse (2012) et Peter Peter (2011). C’est qu’il a du panache ce Peter Peter. Après un « Salut Osheaga! » bien senti qui a fait crier la petite foule qui se massait devant lui, l’artiste n’a pas hésité à se dandiner, à s’asseoir sur scène entre deux tours de chant et même à recracher (élégamment?) son eau sur scène, ce qui a provoqué une avalanche de rires du public. L’humour, ça ne se discute pas.

Crédit photo : Pat Beaudry

C’est Jain qui nous a ensuite fait danser avec les pièces de son premier album Zanaka (2016). Sérieusement, quel talent pour l’artiste parisienne de tout juste 24 ans! Toute petite sur l’énorme Scène de la Montagne Coors Light, elle n’a pas hésité à courir, danser et bref, investir la scène de très belle façon entre les dansantes Come, Makeba et Heads Up. Ça y allait par là devant la scène qui est devenu un véritable plancher de danse. Sans temps mort, Jain a réussi à tenir les spectateurs en haleine par sa musique oui, mais aussi par sa bonne humeur contagieuse. « Alors, vous dansez avec moi? » On l’avoue, on n’a pas pu résister.

Crédit photo : Tim Snow

Après un passage au spectacle déjanté de Cage The Elephant (Matt Shultz avait de vrais airs de Mick Jagger sur scène) et la prestation du flegmatique Liam Gallagher d’Oasis (mon idole de jeunesse allait-il jeter le micro après quelques chansons seulement comme à Chicago au Lollapalooza?), arrêt au spectacle de Father John Misty. Toujours aussi charismatique en spectacle, Joshua Tillman a enchaîné les bons coups sur scène. Si les festivaliers ont accueilli avec enthousiasme les pièces de Pure Comedy (2017), les premières notes d’Hollywood Forever Cemetery Sings ont définitivement lancé la fête. Beau moment.

Et on repart pour la dernière journée, mais non la moindre. Suivez notre couverture toute la journée!

Mélissa Pelletier

Osheaga, du 4 au 6 août 2017. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :