La messe transfigurée sera un des incontournables de Santa Teresa 2018.

Juste avant la deuxième édition du festival Santa Teresa de Sainte-Thérèse, se déroulant du 18 au 20 mai prochains, on a concocté pour vous une liste de concerts à ne pas manquer pour une virée musicale impeccable sur la Rive-Nord.

Parmi la belle brochette d’artistes invités, le concert le plus inusité est sans contredit « La messe transfigurée » de Klô Pelgag, une création spéciale pour Santa Teresa. Le public est donc invité à entrer en communion à l’église Sainte-Thérèse-d’Avila, dimanche soir, jour du Seigneur, avec l’extravagante chanteuse et ses invités, notamment son copain VioleTT Pi, mais aussi, à la surprise générale, Marc Hervieux, ainsi qu’Aleks Shürmer, et Les Horn Stars, un quintette de cuivres célestes. Rien que pour cet événement unique, le festival en vaut la peine!

Santa Teresa, c’est aussi trois têtes d’affiche notables. La semaine dernière, le jeune festival nous a prouvé qu’il était prêt à passer aux choses sérieuses en dévoilant sa programmation solide qu’on a hâte de voir sur scène : Nick Murphy (anciennement Chet Faker), la star du hip-hop Lil Uzi Vert et Feist, l’envoûtante rockeuse torontoise. Bien qu’il s’agisse d’un drôle de mélange, on comprend que le festival a voulu diversifier son public et créer une atmosphère intéressante dans la petite ville de la Rive-Nord.

Si ces trois vedettes internationales sauront attirer les foules, Santa Teresa a aussi beaucoup misé sur la relève québécoise. Lydia Képinski, qui vient de sortir un nouvel album plus coloré et dansant que son précédent EP, sera des nôtres dimanche, avec l’explosif Hubert Lenoir et Loïc April, à la très prometteuse nouvelle carrière solo.

Les amateurs de hip-hop seront également satisfaits, avec la présence de Dead Obies, mais aussi de Loud, de High Klassified et de FouKi, étoile montante sur la scène québécoise. En outre, on aura droit à une bonne dose de musique électronique, en passant par CRi, Charlie Shulz, Todd Terje, et Milk and Bone, très généreuses sur scène.

Milk and Bone

Le festival devient d’autant plus intéressant, puisqu’en plus d’inviter un public et des artistes variés, il organise certains concerts gratuits au HB bar, à la Protestante, et à la très sympathique brasserie Le Saint Graal.

Mise à part la programmation, Santa Teresa a préparé une deuxième édition avec une bien meilleure ambiance que l’an dernier. Une partie de la rue Blainville, au centre-ville de Sainte-Thérèse, sera fermée pour accueillir les festivaliers. Cette année, comme le festival est au mois de mai, on peut s’attendre à du beau temps pour les concerts extérieurs derrière l’hôtel de ville. Seront aussi installés des kiosques d’émissions de radios en direct, dont On dira ce qu’on voudra, animée par Rebecca Makonnen, à laquelle le public est invité à assister.  Les porte-parole Maripier Morin et Lou-Pascal Tremblay seront aussi de la partie, dans la rue, entre les « pop-up shows, l’art visuel, les jeux vidéo et les concerts surprises ».

On a hâte de voir tout ce beau monde à Sainte-Thérèse ce week-end!

Pour tous les détails de la programmation, c’est ici.

– Olivier Du Ruisseau

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :