Ulla von Brandenburg, Innen ist nicht Außen, 2013. Installation view: Secession, Vienna, 2013. Photo: Wolfgang Thaler.

Vous restez en ville cet été? Pas la peine de jalouser vos amis voyageurs aux destinations exotiques et éloignées : voici dix expositions exceptionnelles qui métamorphoseront cette saison estivale québécoise en un pèlerinage culturel plus qu’enviable!

Fonderie Darling (Montréal) 16 juin au 21 août 2016
The Power Plant (Toronto) 25 juin au 5 septembre 2016

De juin à septembre, la Fonderie Darling et The Power Plant présentent simultanément le travail de l’artiste Ulla von Brandenburg. It has a Golden Orange Sun and An Elderly Blue Moon, première exposition solo canadienne de l’artiste, regroupe des installations multidisciplinaires évoquant l’histoire du théâtre (le théâtre comme lieu physique et comme forme d’expression performative.)

Aussi, le mercredi 15 juin, aura lieu la grande soirée de célébration annuelle de la Fonderie Darling : AD ASTRA. Cet événement-bénéfice sera l’occasion de visiter en exclusivité les ateliers des douze artistes en résidence, programme de résidence qui fête son 10e anniversaire, et de découvrir en avant-première les expositions estivales de la Fonderie. Vous pouvez acheter vos billets ou faire un don en ligne ici.

AD ASTRA : Constellation d’artistes (grande soirée annuelle à la Fonderie Darling)

AD ASTRA : Constellation d’artistes (grande soirée annuelle à la Fonderie Darling)

MURAL (Montréal) 9 au 19 juin

En 2013, la SDC du boulevard St-Laurent a fait le pari de la revitalisation grâce aux arts et à la culture. Résultat : une 4e édition du festival MURAL très attendue et bonifiée par des expositions et des offres culinaires dignes du cadre urbain de l’événement. Vingt nouvelles murales s’ajouteront aux murs extérieurs du quartier. Les œuvres gigantesques et impressionnantes ainsi que les activités offertes durant le festival font de MURAL l’une des manifestations les plus grandioses et incontournables de la saison estivale grâce à son ambiance festive et la qualité de ses artistes muralistes. Oui à l’art urbain de calibre international! Parce que les Montréalais et Montréalaises méritent plus que le désuet Grand Prix de F1, non?

Source : MURAL

Source : MURAL

Vox (Montréal) jusqu’au 25 juin

Le centre de la photographie contemporaine, Vox, présente des œuvres de l’artiste photographe conceptuelle Annette Kelm. À mi-chemin entre le design et la technologie, les images de cette artiste allemande ont été présentées dans plusieurs musées reconnus, dont le MOMA PS1 et le Whitney Museum de New York. Les motifs pop et les couleurs bonbons de ses photographies insuffleront un ludique vent de fraîcheur aux journées chaudes et humides de juin.

annette kelm (1)

Annette Kelm, Latzhose 3, (Kicking leg), épreuve couleur, 2014. Avec l’aimable permission de l’artiste et de la galerie Andrew Kreps, New York. Source : Vox

Centre PHI (Montréal) 14 juin au 21 août

Cet été, le Centre Phi propose aux visiteurs d’expérimenter treize œuvres interactives (réalité virtuelle, films interactifs, œuvres participatives et interfaces tactiles). Sensory Stories promet de vous transporter dans un voyage sensoriel dont vous êtes le héros.

Musée de Joliette (Joliette) jusqu’au 4 septembre

Si ce n’est pas déjà fait, courez admirer la transformation qu’a récemment subie le MAJ. En plus des nouveaux espaces et de la magnifique œuvre d’intégration de Claudie Gagnon, Collections – le temps suspendu, vous pourrez visiter les expositions d’été. Des œuvres  de l’artiste québécois Patrick Bernatchez côtoieront l’imposante installation Naine blanche de An Te Liu et le deuxième volet de l’exposition Le catalogue des futurs de Stéphane Gilot.

Stéphane-Gilot_Promo (1)

Stéphane Gilot, Le Catalogue de futurs. Source : Musée d’art de Joliette

ICA (Boston, USA) jusqu’au 17 juillet

Profitez d’un week-end long pour vous évader vers le sud. Il existe un petit bijou de musée à quelques heures de Montréal : l’Institut d’art contemporain de Boston. En plus d’offrir des expositions originales et de grande qualité, l’ICA est un lieu à l’architecture magnifique, situé au bord la mer. Jusqu’au 17 juillet, l’institut présente une exposition de l’artiste canadien Geoffrey Farmer. Ses immenses et complexes installations constituées de collages photographiques représenteront le Canada lors de la prochaine Biennale de Venise. Direction Boston pour savourez un lobster roll et visiter l’ICA… et les célèbres Harvard Museums du même coup!

Ajoutez à cela l’exposition de Joan Jonas à DHC/ART (jusqu’au 18 septembre), la Biennale de l’art contemporain autochtone (jusqu’au 18 juin) et la rétrospective de Mathieu Lefèvre à Clark (jusqu’au 18 juin), et vous avez de quoi vous en mettre plein la vue d’ici l’automne.

– Marie Samuel Levasseur