À quelques jours de l’Halloween, on vous propose cinq coups de cœur lecture jeunesse qui plairont certainement à vos petits, question de vous mettre dans l’ambiance!

Raconte-moi une histoire qui fait peur de Sean Taylor avec les illustrations de Jean Jullien
Éditions Scholastic’s, 2017, 2 à 5 ans, 12,99 $

L’auteur veut écrire une histoire drôle, mais Petit monstre a une autre idée. Il veut être dans une histoire terrifiante, horrifiante, pétrifiante. Il réalise rapidement que les histoires qui font peur peuvent faire vraiment très peur, particulièrement aux personnages qui les habitent. Flûte de zut, ce n’est vraiment pas ce que Petit monstre avait en tête quand il a demandé de se retrouver dans une histoire d’horreur. Finalement, peut-être qu’il aimerait mieux être dans une histoire drôle. »

Ça fait un mois que mon mini réclame des histoires de peur, du coup ce titre m’a tout de suite attiré. Présenté sous forme d’échanges entre le personnage principal (un monstre mauve avec de gros yeux jaunes) et le narrateur, on a droit à une histoire enlevante, juste assez effrayante, juste assez drôle, qui gardera les petits au bout de leur siège. En effet, les nombreuses demandes de modifications et exigences de Petit monstre créent une suite de rebondissements qui nous mènent tout droit à une conclusion étonnante et comique.

Les illustrations de Jean Julien avec leurs larges traits si caractéristiques sont parfaites pour cette histoire rigolote. On a vraiment l’impression que Petit monstre s’adresse à nous.

À lire à voix haute!

La chauve-souris et L’araignée d’Élise Gravel
Éditions La courte échelle, collection Les petits dégoûtants, 2016, 9,99$ chacun

Saviez-vous que les chauves-souris possèdent des superpouvoirs? Oui! Elles peuvent voler dans le noir et capturer des proies qu’elles ne voient pas! Certaines d’entre elles mesurent près de deux mètres lorsqu’elles étendent leurs ailes. Les chauves-souris sont géniales, nous apprend Elise Gravel, elles impressionnent même les super-héros! »

Impossible de ne pas croiser la route d’une araignée un jour. Elles peuvent vivre dans presque tous les habitats et il en existe au moins 40 000 espèces. Dégoûtante, l’araignée? Oui, mais pas seulement!»

Les petites bestioles honnies par la société ont désormais la chance de redorer leur image sous la plume d’Élise Gravel avec la série Les petits dégoûtants. Joyeuse et sympathique série, ces documentaires pas « drabes » du tout, sont à la fois intelligents, instructifs et ô combien rigolos (les commentaires en phylactères et les illustrations nous ont conquis). On se surprend à être attendri par l’araignée et on s’attache à la chauve-souris. Si la série compte désormais dix titres plus sympathiques les uns des autres, les deux présentés ici nous semblent particulièrement à propos à quelques jours de l’Halloween. Filez chez votre libraire (indépendant) ou à la bibliothèque pour les découvrir.

L’Halloween de Chloé de Chloé Varin et Orbie
collection Histoires de lire, éditions Fonfon, 2017, 5 à 7 ans, 6.99$

L’Halloween est la fête préférée de Chloé! Et toi, aimes-tu te déguiser?»

Créée à l’automne 2016, la collection Histoires de lire aux éditions Fonfon s’adresse aux premiers lecteurs de 5 à 7 ans. Si la collection vise à accompagner l’enfant dans l’apprentissage de la lecture grâce à de courtes histoires à la structure répétitive, avec un vocabulaire varié et des phrases simples, chaque série nous amène à découvrir un nouveau duo d’auteurs et d’illustrateurs. Les histoires sont stimulantes, tantôt touchantes, tantôt amusantes, et la chute parfois surprenante. Après la série Simon et moi et Robert et moi, on retrouve cet automne Chloé et moi. Le titre L’Halloween de Chloé est tout à fait à propos en cette période de l’année et une excellente occasion de découvrir cette collection.

Jolie sorcière de Canizales
Éditions Scholastic, 2017, 3 à 8 ans, 11,99 $

Une sorcière a un rendez-vous avec un ogre. Un lapin lui dit qu’elle serait plus belle avec un nez plus fin, un renard lui dit qu’elle serait plus jolie avec un menton moins pointu et une souris lui dit qu’elle serait avantagée par des cheveux plus clairs. La sorcière les écoute et, d’un coup de baguette magique, transforme complètement son apparence avant de rencontrer l’ogre… qui ne la reconnaît plus! »

Ici, sous des allures de livres de sorcière, on retrouve un texte sur l’acceptation de soi et sur l’importance de s’entourer de gens qui nous aiment tel que l’on est. Je pense que ne peut jamais vraiment trop le répéter, mais ici c’est abordé d’une façon hilarante! On s’est esclaffé devant la fin abracadabrante (parce que c’est quand même une histoire de sorcière!) et quelque peu dégoûtante.

Bonne lecture!

Mona Lacasse

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :