Contenu sponsorisé

Si vous êtes fan de l’auteur du Dîner de cons, Francis Veber, vous risquez de tomber sous le charme de l’adaptation théâtrale du film Le Placard qui se trame au Théâtre Petit Champlain à Québec. Du 19 juillet au 26 août 2017, vous êtes invités à découvrir un univers totalement hilarant. Entrevue avec Emmanuel Bédard, le producteur de la pièce.

L’histoire est plutôt simple. Quand François Pignon, comptable timide qui travaille dans une usine de préservatifs masculins, apprend qu’il sera licencié, rien ne va plus. Désespéré, il tente de se jeter de son balcon avant d’être arrêté par son voisin. Et s’il faisait croire à ses patrons qu’il était homosexuel pour garder son emploi? Mine de rien, ça paraîtrait bien mal de renvoyer un homme qui aime les hommes… Cette tactique fonctionnera si bien qu’elle apportera bien des surprises. Le regard des autres, notamment.

À quoi doit-on s’attendre au Théâtre du Petit Champlain cet été? « À une bonne comédie contemporaine comme on n’en voit pas tant » lance candidement Emmanuel Bédard. Si Le Placard est un succès commercial moins important que Le Dîner de cons, le producteur est convaincu de la pertinence de l’œuvre qui sera mise en scène par Nicolas Létourneau. «C’est une comédie vachement bien ficelée, qui apporte des rires oui, mais dont la construction solide permet d’affirmer que l’intérêt réside au-delà de l’humour. » L’équipe de Bédard a d’ailleurs dû attendre longtemps que Veber lui-même se lance dans l’adaptation théâtrale, avant de pouvoir acquérir les droits de la pièce pour pouvoir la présenter pour la première fois au public québécois. Inutile de dire que l’excitation est de la partie!

C’est sans parler de la distribution, que Bédard juge tout simplement parfaite. « On a réussi à avoir la personne idéale pour chaque personnage : on a droit à une belle brochette d’acteurs qui portent le texte avec brio. Je ne sais pas quelle étoile nous voulait du bien! », explique le producteur en éclatant de rire. «Hugues Frenette, qui tient le rôle principal, joue merveilleusement bien. Patric Saucier, qui interprète un gros macho idiot, arrive à rendre parfaitement l’homme homophobe. » Les deux acteurs seront également accompagnés sur scène par Bertrand Alain, Charles-Étienne Beaulne, Joëlle Bourdon, Jack Robitaille et Alexandrine Warren.

Présenter un spectacle qui aborde en l’homosexualité par le rire, est-ce que ça risque de soulever des passions? « J’aurais tendance à penser que non. Le temps est passé : notre ouverture d’esprit est encore plus grande aujourd’hui qu’au moment où le film est sorti au début des années 2000. Il ne faut pas chercher de prise de position dans cette pièce par rapport au mouvement homosexuel, il n’y en a pas! C’est un peu un sujet prête-nom, un prétexte comme un autre pour aller faire des blagues. D’ailleurs, le texte incite à sortir de l’homophobie, des clichés envers l’homosexualité. »

D’après Bédard, la pièce Le Placard est-elle un incontournable de l’été? « Absolument! Surtout à cause de la qualité du texte, qui n’est pas monnaie courante au théâtre d’été. Ce n’est pas un jugement envers ce qui se monte l’été, mais j’ai parfois l’impression que le contenu est difficile à trouver. On est loin de l’amant dans le placard, justement. » À vos agendas!

Mélissa Pelletier

Le Placard au Théâtre Petit Champlain du 19 juillet au 26 août 2017. Pour plus d’informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :