Émile Bilodeau / Photo : Léolo

Avouons-le, il suffit de dire que tout ce que vous avez à faire pour voir Peter Peter, Chocolat, Fred Fortin, Bernard Adamus ou Avec pas d’casque tout à fait gratuitement est de vous rendre sur le site du festival Diapason à Laval pour capter votre attention. Rendons à César ce qui apparient à César : c’est une sacrée belle prog que le festival lavallois nous offre, malgré sa masculinité assumée (c’est un autre débat).

Mais au-delà ce ces savoureuses têtes d’affiche, essentiellement concentrées sur la «grande scène», il y a tout un pan d’artistes émergents qui ne demandent qu’à être découverts par vos oreilles. Coïncidence : une « scène découverte » est installée et est prête à vous faire entendre les artistes populaires de demain, dès ce soir!

Jeudi 6 juillet
Pour commencer le festival en douceur, deux découvertes se font entendre dès ce soir. La première à 20h est le groupe montréalais The Bright Road, versant dans une musique pop-rock alternative pas désagréable du tout. Puis ce sera au tour du groupe torontois The Sadies, naviguant plutôt entre rock’n’roll et alt-country, d’occuper la scène à 21h15. Ça risque d’être assez prometteur en live tout ça!

Vendredi 7 juillet
La soirée du jeudi ne vous inspire pas assez? Celle du vendredi y va davantage avec des valeurs sûres… On invite le duo Fire/Works à 20h, puis la jeune étoile montante Émile Bilodeau (sérieusement, qu’est-ce qu’il ne fait pas sur la scène principale?) à 21h15, pour une soirée où le folk sera bel et bien à l’honneur.

Ah, et petite mention : ce soir-là, un «spectacle-surprise» doit avoir lieu à bord du ponton SiriusXM, et ne sera annoncé que quelques heures avant l’événement sur Facebook. Vu la qualité des noms de la programmation, on se doute que le ou les artistes invités ne seront pas des nobodies, mais disons que les raisons ne manquent pas pour venir y faire un tour!

Samedi 8 juillet
Gros après-midi en perspective, avec des découvertes à partir de 13h samedi! Quatre groupes monteront sur la scène découverte, faisant entendre le indie-folk de Okies, le joli shoegaze de Traces, le indie-rock et Vanille et la pop expérimentale de Blood and Glass. Sérieusement, allez prêter une oreille à toute cette belle musique : impossible de ne rien trouver de votre goût à moins de ne rien vouloir savoir de la musique émergente (et dans ce cas, n’allez donc pas à Diapason)! Coup de cœur perso : Traces.

Dimanche 9 juillet
Déjà la fin? Consolez-vous, quatre artistes se font entendre pour la dernière journée de festivités, encore une fois à partir de 13h. Il sera possible d’entendre le gros rock de Eliza (pas mal plus intense comme musique que ce que le nom laissait croire), l’indie pop de San James (au contraire beaucoup plus doux et berçant), le rock feutré de Stevenson et l’indie rock de Sainte Rose, qui semblait prédestiné à jouer sur la scène au bord du boulevard Sainte-Rose de Laval. Dans cette programmation, on a un petit faible pour la musique de Stevenson.

Il n’y a franchement pas de meilleure occasion pour découvrir de nouveaux artistes que lorsqu’ils ne nous coûtent rien. Diapason offre de bien beaux spectacles, et il n’en tient qu’à vous d’en profiter, que ce soit sur la scène découverte ou non. Dans tous les cas, bon festival!

– Olivier Dénommée

Le 9e festival Diapason se tient gratuitement du 6 au 9 juillet à Laval. Pour toute la programmation, c’est ici.

Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :

Festival Diapason 2017 – Découvrez la programmation ici!