C’est le retour des 5 à 7 à La Licorne jusqu’au 19 mai! Pressez-vous, car les billets risquent de s’envoler rapidement. Le concept, qui en est à sa deuxième édition, est un franc succès une fois de plus, et cette fois-ci, le menu s’arrime avec la thématique de la pièce. Ainsi, aurez autant de plaisir à vous délecter de la comédie L’amour est un dumpling que de ce plat typiquement chinois, accompagné d’une bonne bière, et ce, pour 10$ seulement.

Écrite et mise en scène par Mathieu Quesnel, L’amour est un dumpling est une pièce réunissant Nathalie Doummar et Simon Lacroix, qui ont également participé à la création des dialogues. Ils y campent Claudia et Marc, d’anciens amants qui se retrouvent sept ans plus tard dans un restaurant asiatique du centre-ville de Montréal. Autrefois musiciens dans un groupe pour touristes, ils se sont laissés lors d’une tournée à travers les hôtels d’Asie. La raison de leurs retrouvailles pour le moins tumultueuses? Elle a un service saugrenu à lui demander alors qu’il espère reconquérir son cœur et partir de nouveau en tournée.

Dans un décor minimaliste (une table et des coussins), les personnages se livrent à des échanges désopilants. Ainsi, elle s’étonne de le voir incarner un modèle de vie stéréotypé. Marié à une dentiste, père de quatre enfants, propriétaire d’une maison à Saint-Lambert et détenteur d’une mini-fourgonnette, il compose des jingles publicitaires. Quant à Claudia, elle habite toujours le Plateau et mène une vie somme toute banale avec son copain. Une tension et un amour sous-jacent encore crépitant animent ce souper et la tenancière du restaurant semble prendre un malin plaisir à jouer les entremetteuses à coup de phrases énigmatiques qui veulent tout dire. D’ailleurs, Zhimei Zhang est adorable dans ce rôle de bonne fée pleine de candeur.

Cette pièce colle parfaitement à la formule 5 à 7. Un pur divertissement hilarant interprété par deux comédiens qui manient admirablement bien le sens du punch. Le rythme ne tombe jamais à plat, au contraire : la fin semble arriver subitement alors qu’on prenait goût à voir ces deux comparses se chamailler. De plus, tout comme dans la première édition, Toutes les choses parfaites, la musique prend ici une place encore plus prédominante. Les deux interprètes chantent merveilleusement bien d’ailleurs, mais soulignons la voix sublime de Nathalie Doummar qui entonne Killing me softly et Stand by me d’une manière absolument charmante. Un excellent divertissement à un coût ridicule! Vite!

Edith Malo

L’amour est un dumpling, dans le cadre des 5 à 7 de La Licorne, du 2 au 5 mai. Supplémentaires du 8 au 19 mai. Pour toutes les informations, c’est ici.

Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :