Lis Anne, la grande gagnante. Photo: melanie dusseault photographe

Cette année encore, la place Simon-Valois, sur la promenade Ontario, a accueilli les résidents du quartier Hochelaga-Maisonneuve pour la Fête nationale avec un concert mettant en vedette des artistes bien de chez nous. Animée par l’ex-académicienne Émily Bégin, la scène s’est vue foulée par Benoit McGinnis, Patrice Michaud, Véronique Claveau et Nanette Workman. En première partie, ce sont cinq jeunes talents qui ont réchauffé la foule et tenté par le fait même de remporter une bourse de 1000$.

J’ai eu l’immense honneur de faire partie du jury qui avait pour tâche de désigner l’artiste qui avait livré la meilleure performance. Mais le public était lui aussi invité à voter et c’est à part égale que les votes des jurés et des spectateurs ont été pris en compte. Cette année, la grande gagnante a été Lis Anne, une jeune femme à la voix claire et féminine dont les influences vont de Céline Dion à Éric Lapointe.

Pour ma part, j’ai trouvé très difficile de trancher entre ces cinq artistes au talent indéniable. Avec seulement deux chansons pour nous séduire, les participants ont eu des choix stratégiques à faire. Pas de temps à perdre à jouer les timides! La plupart ont opté pour une interprétation de chanson connue, histoire de flatter la foule dans le sens de poil, suivie d’une composition personnelle pour montrer de quoi ils sont capables. S’ils ont tous su mettre leurs voix en valeur, certaines chansons, pas assez « party », ont laissé le public de glace. Qu’on se le tienne pour dit : la St-Jean à Hochelaga, il faut que ça déménage!

Pour ma part, mon coeur a balancé entre deux artistes aux styles bien différents. J’ai d’abord craqué pour la musique atmosphérique de Mathieu Bérubé, dont la version de « Pour que tu m’aimes encore » était à la fois touchante et empreinte d’une grande sensibilité. Mais c’est surtout sa composition personnelle qui m’a séduite avec ses paroles qui restent loin des clichés et sa belle mélodie. Puis il a eu Catherine Dagenais, qui a su remplir la scène de son énergie et du plaisir évident qu’elle avait d’être là. Reprenant d’abord une chanson de Pierre Lapointe puis présentant une chanson de son cru, elle a livré une performance électrisante en adéquation avec l’esprit de la soirée.

Enfin, Alexandre Archambault, dont la composition « Vieux Port » pourrait très bien tourner à la radio dans un avenir pas si lointain, et la jeune Mégane Cyr à la voix destinée à dominer les palmarès de musique pop, ont complété ce quintette de talents. Les célébrations de la Fête nationale dans Hochelaga ont donné lieu à des moments forts en émotions, et si la soirée est déjà derrière nous, soyez assurés que d’autres occasions viendront d’entendre ces étoiles montantes.

-Chloé Leduc-Bélanger