Il y a de ces voix qui accrochent, sans qu’on ne sache trop pourquoi. Ce ne sont ni les grandes envolées, ni la qualité du chant… C’est plutôt dans le grain de voix, j’imagine. Après les voix atypiques et envoûtantes de Fanny Bloom et Marie-Pierre Arthur, je découvre celle de Nadia Essadiqi, la chanteuse du trio La Bronze, qui vient tout juste de remporter le prix du Meilleur compositeur à la 30ème édition du Festival en chanson de Petite-Vallée. Honte à moi, j’ai tout à fait passé à côté du premier EP du groupe, qui est sorti en février dernier. Qu’à cela ne tienne, je me rattrape maintenant!

Six chansons, six petits univers autonomes : c’est ce qui vous attend à l’écoute de leur premier effort homonyme. Des touches de rock, de pop et même de trip-hop parcourent l’album auquel Nadia prête sa voix. Artiste multidisciplinaire, vous l’avez peut-être connue par ses métiers de comédienne, danseuse, percussionniste et même journaliste! Elle est accompagnée par Jean-François De Bellefeuille au piano et Franklyn alias Funk Lion à la guitare. Un piano qui balance entre un son classique et électro, une guitare rock : drôle de mélange qui fonctionne.

Un album simple et dynamique, qui se tient par la qualité de la musique et des paroles poétiques. Et fait que je trouve plutôt plaisant (et que certains pourront trouver agaçant) : la voix de la chanteuse se perd parfois à travers la musique avec un effet « Malajube » très réussi. On agrippe des mots par-ci par-là, tout dépendant des pièces, ce qui attire étrangement l’attention à part entière. On passe de vains « Mais que dit-elle? » à une écoute plus englobante et enivrante.

J’ai bien hâte de voir leur premier vidéoclip pour la pièce Vortex, qui devrait sortir vers la fin août. C’est le réalisateur Mathieu Cyr, de la boîte Parce que Film (Metric, Lisa Leblanc, Galaxie, etc.), qui se collera à ce travail. Si vous partagez mon enthousiasme, vous pouvez vous contenter en allant voir La Bronze en spectacle le mardi 31 juillet au Quai des Brumes avec Ines Talbi. Apparemment, on peut s’attendre à des « frissons, inspiration et élévation de l’âme garantis » grâce aux trois bêtes de scènes. Ça promet!

– Mélissa Pelletier

 

http://labronze.bandcamp.com/

La Bronze/ Ines Talbi

31 juillet | 21h00 | 10$
Quai des Brumes (Métro Mont-Royal)
4481, rue St-Denis, Montréal