Crédit photo : Frédéric Lavoie 

Respirer. Souffler. Inspirer. Expirer. Des gestes si simples, mais si pleins de signification à la fois. C’est sur le souffle que l’artiste plasticienne Sylvie Cotton se penche dans la performance Le jour se lèv(r)e, qui sera présentée à l’Agora de la danse du 2 au 5 octobre prochains.

C’est vingt ans de carrière que Sylvie Cotton souligne avec cette oeuvre singulière entre danse et performance. Passionnée de la nature humaine, la conceptrice et chorégraphe s’intéresse ici à ce mouvement si intime, mais aussi tellement universel, qu’est la respiration. Pour elle, c’est aussi une manière de s’interroger sur les liens entre les présences, l’autre. Un spectacle créé en collaboration avec Anne Plamondon et Linda Rabbin, qui poursuit l’intéressant travail de Cotton. Depuis le début de son parcours créatif, cette dernière voue un intérêt particulier à tout ce qui porte sur la présence, l’incarnation et l’apparition.

C’est avec la danseuse Anne Plamondon, à qui elle a demandé de jouer une figure mythologique qui évolue dans une présence hors du commun, que Sylvie Cotton partagera l’espace. C’est dans le but de montrer la « transmission de conscience et de perceptions sensorielles » que Plamondon prendra les traits d’une harpie sur un écran disposé sur scène. Sa mission? Réduire le mouvement au maximum.

Anne Plamondon, qui a eu son diplôme de École Supérieure de ballet du Québec en 1994, a travaillé avec plusieurs chorégraphes, dont Jean Grand-Maitre, Estelle Clareton et James Kudelka. Tout récemment, elle présentait Mécaniques nocturnes à l’Agora, son second solo en carrière dans une mise en scène de Marie Brassard.

Sylvie Cotton se fait remarquer depuis 1997 par son approche créative entre performance, écriture, photographie, dessin et art action. Très interpellée par le rapport à l’autre, l’artiste performeuse a toujours eu tendance à explorer les enjeux relationnels. Depuis ses débuts, Cotton a été présenter son travail au Japon, en Europe, aux États-Unis et en Finlande.

Mélissa Pelletier

Le jour se lè(v)re, du 2 au 5 octobre 2017 à l’Agora de la danse (Édifice Wilder). Pour toutes les informations, c’est ici.

* Cet article a été produit en collaboration avec l’Agora de la danse.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :