Crédit photo : David Ospina

Lorsque le public prend place, le party est déjà commencé. Accompagné par Navet Confit et Guido Del Fabbro, Benoit Landry improvise des paroles sur des thèmes montréalais lancés par les comédiens. Ça rigole, le ton est donné.

Jusqu’où te mènera Montréal est le petit frère du spectacle poétique politique Jusqu’où te mènera ta langue. Devant le succès du cabaret, qui a vécu pendant quatre ans, et avec l’arrivée du 375e de Montréal, Martin Faucher a eu envie de créer un spectacle qui célèbrerait la ville avec la même verve. De cette manière, toujours avec la complicité du Jamais Lu (et donc de Marcelle Dubois), le spectacle a rassemblé sept auteurs qui devaient visiter sept quartiers. Sept auteurs (Pierre Lefebvre, Sébastien David, Marie Louise Bibish Mumbu, Thomas Hellman, Anne-Marie Guilmaine, Alexis Diamond et Melissa Mollen Dupuis) qui refléteraient et se confronteraient à la diversité montréalaise (Parc-Ex, St-Michel, Westmount, Villeray, Beaconsfield/Baie d’Urfé, Hochelaga-Maisonneuve et le Vieux-Montréal). Chaque artiste était catapulté dans un quartier inconnu et devait réimaginer un guide touristique.

D’abord, ce sont les comédiens qui nous servent les carnets des écrivains. Un peu comme dans Jusqu’où te mènera ta langue, les auteurs ont répondu à des questions précises et les comédiens (Alex Bergeron, Karine Gonthier-Hyndman, Sharon Ibgui, Etienne Lou et Papy Maurice Mbwiti) nous lisent les résultats dans le désordre et l’anonymat. On peut essayer d’attribuer les univers à leurs créateurs, mais ce serait s’encombrer. Le plaisir est dans les mots, dans la poésie, dans l’intelligence de la répartie.

Crédit photo : David Ospina

Et puis, viennent les présentations des quartiers. Un à un, les auteurs quittent la salle où ils sont assis pour gagner la scène et nous lire leur texte. S’ils ne lisent pas tous avec la même aisance ou la même énergie, il y a quelque chose de pure et d’intime lorsque c’est l’écrivain lui-même qui nous offre ses mots. Les auteurs nous parlent donc de la langue, de la différence, de l’immigration, des Premières Nations, de la jeunesse, du conformisme, du patrimoine. Les témoignages issus de leur exploration pose un regard neuf sur notre collectivité, exposant ses paradoxes, ses lacunes et ses merveilles.

Le spectacle nous donne envie de partir à l’aventure et de redécouvrir la ville. De regarder avec les yeux d’un touriste ce que nous prenons pour acquis. Célébrer nos imperfections et notre complexité afin de mieux nous comprendre et améliorer l’avenir. Quelle jolie façon de clore le festival!

Rose Normandin

Jusqu’où te mènera Montréal est présenté à la 5ème Salle le 7 et 8 juin 2017, dans le cadre du festival TransAmériques. Le FTA, ça se passe du 25 mai au 8 juin 2017. Pour plus d’informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :

FTA 2017 – « La fureur de ce que je pense » : la morsure du serpent