Courtoisie : Les Francouvertes

L’excitation était dans l’air lundi soir au Club Soda. C’est que la course de la 22e édition des Francouvertes était sur le point de prendre fin après un rallye de plusieurs mois. Le résultat des courses? Étonnant, c’est le moins qu’on puisse dire. Si CRABE s’est retrouvé en troisième place, c’est Lou-Adriane Cassidy qui peut se targuer d’être arrivée bonne deuxième. On vous le donne en mille : c’est LaF qui est reparti avec les honneurs. Retour.

Le temps de prendre une petite bière et hop, la soirée prenait son envol sur une tradition des plus sympathiques : les duos des porte-paroles de cette année, Klô Pelgag et Tire le Coyote. « Êtesvous survoltés? », a lancé Klô Pelgag à un public bien calme qui n’allait pas tarder à se réveiller. Une belle entrée en matière pour une soirée qui allait nécessairement partir dans tous les sens.

Lou-Adriane Cassidy

Comment décrire la présence de Lou-Adriane Cassidy sur scène? Assumée, solide, posée. Impressionnante pour une jeune artiste folk-rock qui débute tout de même dans le milieu. Si le contenant est parfait, léché et même un peu trop propret, le contenu lui, est malheureusement un brin moins au rendez-vous. Les pièces de Cassidy sont belles et arrangées au quart de tour, oui, mais elles donnent faim. Gageons que celle qui est passée par Destination Chanson Fleuve et le Festival international de la chanson de Granby saura nous impressionner comme il se doit en temps et lieu. Le talent est là, c’est indéniable.

LaF

Que d’énergie sur scène pour le groupe hip-hop montréalais qui fraie son chemin depuis 2015! (Cette phrase aurait méritée d’être écrite en majuscules, vraiment.) Comme une tonne de briques, Bkay, Mantisse et Jah Maaz se sont lancés sur scène. Littéralement. Et ça y a été par là entre les pièces hip-hop aux touches électro et soul du collectif.

Mention spéciale à Mantisse, qui s’est donné à fond avec une énergie très rock (entre bonds impressionnants et shorts dévoileurs de rotules). Les spectateurs, enthousiastes, étaient clairement au rendez-vous pour le tour de chant qui avait des airs de Red Bull brassé (oui, j’assume la comparaison). Victoire méritée? Qui entraînera plusieurs discussions, c’est certain.

CRABE

CRABE, c’est vraiment l’ovni des Francouvertes. Le duo punk, lui-même surpris de se retrouver en finale, a pourtant entre les mains le projet le plus abouti. Il faut dire que le duo existe depuis 2007! Moqueurs, sympathiques, les artistes ont livrés leurs chansons avec une miette d’autodérision qui a trouvé son public.

Entre expérimentation sonore et perte de contrôle assumée, les musiciens ont pu montrer l’étendue de leur aise sur scène. Et c’était parti pour un party de fin de soirée des Francouvertes! La foule tapie devant la scène a même tenu à bout de bras un bodysurfeur hurlant les paroles. (Nos salutations ô toi, bodysurfeur). L’enthousiasme de la foule était tellement au rendez-vous qu’on a failli assister au premier rappel de l’histoire des Francouvertes – qui a vite été tassé de la main par manque de temps (bouh).

Une soirée folle qui a répondu à son mandat : souligner le talent, peu importe la forme qu’il prend. Déjà, la hâte de voir les prochains pas de Lou-Adriane Cassidy, LaF et CRABE se fait sentir. Mais d’ici là, on ferme la shop des Francouvertes et on se dit à la 23e édition!

Mélissa Pelletier

Les Francouvertes, du 19 février au 7 mai 2018. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :