C’est lundi soir que le gratin de l’industrie musicale – ou plutôt ces représentants les plus passionnés de relève – se sont réunis au Lion d’Or pour découvrir les 21 participants de cette 22e édition. Sur place, on en a profité pour jaser un brin avec les porte-paroles de cette année : Klô Pelgag et Tire le Coyote. À go, on part!

Alors, qui jouera pour nous cette année? Place à Gabriel Bouchard, Raphaël Dénommé et Zouz (19 février), Jay Scøtt x Smitty Bacalley, Of Course et LaF (26 février), Mathieu Bérubé, Lou-Adriane Cassidy et Valse Fréquence (5 mars), Laura Lefebvre, Julien Déry et Mort Rose (12 mars), Barrdo, Totem Tabou et CRABE (19 mars), Laura Babin, Billy Love Band et Anthony Roussel (26 mars) et Rayannah, Sam Faye et D-Track (3 avril). Comme si ce n’était pas assez, le public pourra assister à la série J’aime mes ex, qui présentera d’anciens participants des Francouvertes, tels que Émile Bilodeau, David Marin, Rosie Valland, Les Louanges… et de nombreux autres.

Quand on sait que les Francouvertes ont vu passer des artistes de la trempe de Karkwa, Dany Placard, Chantal Archambault, Alex Nevsky, Karim Ouellet, Dead Obies, Philippe Brach, Les soeurs Boulay, Les Hay Babies, Lydia Képinski et de nombreux autres, impossible de douter de la pertinence de l’événement. Pour Klô Pelgag, les Francouvertes remplit un mandat primordial : « C’est le plus beau concours de musique émergente. Et en fait, c’est plus une vitrine. Un super beau rassemblement de musiciens, de personnes de l’industrie et de fans de musique francophone. C’est pour ça que j’ai accepté d’être porte-parole. »

Ouvrir la porte à la relève

Celle qui n’a jamais réussi à faire les Francouvertes parce qu’ « apparemment une vidéo de moi qui dort, ce n’était pas de la musique » pense que le concours est une opportunité à ne pas manquer : « C’est rare un événement qui met de l’avant des artistes si différents. Ces artistes vont être jugés de la même manière, peu importe leur style musical. »

Tire le Coyote, qui a vécu l’expérience en 2010, en sait quelque chose. Pour lui, les commentaires du jury et du public ont été éclairants. « Je n’ai pas passé la première étape. Ça avait été très formateur, par contre. Quand on ne se rend pas loin, ça nous force à nous regarder dans le miroir. J’ai fait un examen de conscience. » Des commentaires notamment sur la construction de ses chansons, ou même sur son aisance sur scène, ont eu une incidence sur sa manière d’aborder sa musique. « Les Francouvertes, ça a vraiment fait partie de mon cheminement en tant qu’artiste. » Quelques albums plus tard, dont l’excellent Désherbage (2017), impossible de nier que Tire le Coyote est un joueur important de la scène musicale québécoise.

Si les deux porte-paroles affirment en riant qu’ils « ne courront pas après les participants pour leur donner des conseils », ils seront certainement ouverts à partager leur expérience et à faire des rencontres inspirantes. Quand on pense que Klô Pelgag a découvert Mon Doux Saigneur en pleines Francouvertes 2016, qui assure aujourd’hui sa première partie, ou que Tire le Coyote a rencontré lors de son passage au concours Dany Placard, qui allait devenir un de ses plus fidèles collaborateurs, ça fait un brin rêver. Et ça risque de ne pas être plate en coulisses, c’est certain.

Mélissa Pelletier

Les Francouvertes 2018, du 19 février au 7 mai 2018. Pour toutes les informations, c’est ici.

Francouvertes 2018 : regard sur la 22e édition avec Klô Pelgag et Tire le CoyoteBABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :