Crédit photos : Victor Diaz Lamich

S’il ne fallait retenir qu’un seul élément du style de ce duo de rappeurs toulousains, ce serait sa capacité folle à allier classique et moderne au sein d’un seul et même rap hors frontières. Démonstration avec une introduction des plus sublimes que les FrancoFolies a connu vendredi soir au Club Soda. Violoncelle et piano se sont fondus dans la masse de sons saccadés dans la plus grande des harmonies, derrière laquelle se dessinent les ombres de Bigflo & Oli. Plongée nocturne au sein de La vraie vie.

La musique, inutile de préciser qu’ils l’ont dans le sang. Nés d’un père musicien de salsa, les deux frères entrent au conservatoire dès le collège. Sur scène, Bigflo manie le piano presque aussi bien qu’il manie les mots, tandis que sur certains morceaux le plus jeune souffle dans sa trompette d’une main tout en entraînant la foule de l’autre. Cette oreille musicale portée à ébullition, car associée à une maturité de textes sans pareille, défie le temps record de conquête d’une salle.

Retour à La Cour des grands (2015) avec Nous aussi, cette critique acerbe du rap d’aujourd’hui et de la rime facile. Les deux complices font salle comble dans une atmosphère d’énergie transmissible, avec des titres qui sont pourtant pour la plupart aux antipodes de ce qui se fait actuellement de commercial. Dommage que le même titre soit réutilisé pour la reprise de la fin quand on sait qu’un Monsieur tout le monde est évincé.

Il y a sur scène ce petit quelque chose en plus qui fait que chacun embarque. Complicité et absence de filtre ponctuent les interventions des deux frères, qui jonglent avec les moqueries aussi souvent qu’ils subjuguent par la rapidité et la précision de leur flow. Les textes mélancoliques synonymes d’angoisse générationnelle d’Aujourd’hui et de Je suis prennent une ampleur considérable face aux cordes sensibles des instruments et du public. Bigflo & Oli parlent souvent à la première personne, mais c’est pour arriver aux « eux » que l’histoire du « je » prend le dessus. La destination? La vie de ceux passés sous silence. Le véhicule? Le storytelling.

Cette rage musicale et scénique, c’est aussi une forme de revanche pour ces deux rappeurs bien trop souvent réduits à leur jeune âge et leurs bouilles d’enfants. Un côté gamin assumé sur lequel aiment justement jouer Bigflo & Oli, et qui les suit jusque sur la pochette de leur deuxième album La vraie vie, dont la sortie est prévue pour le 23 juin prochain. Le flow, c’est avant tout une histoire de famille, option authenticité.

Il semble bien loin le temps du Trac (EP, 2014) et des rap contenders, ces battles dont un en particulier a amorcé sur YouTube le succès du duo français, qui conserve en concert cet esprit vif et compétitif prêt à désamorcer chaque morceau comme s’il s’agissait du dernier. L’apogée de cette énergie compte triple sera atteinte avec Personne, un titre trompeur qui en dit long sur le duo et sa maîtrise du sujet musical. L’équilibre est atteint entre un refrain dansant et répétitif aux paroles limitées – « Personne n’écoute les paroles » – et des couplets évoquant notamment la guerre en Syrie, mais sur lesquels peu de gens s’attardent finalement.

Ambitieux désabusés rêvant d’une carrière à la IAM, les deux frangins peuvent déjà se vanter de toucher toute une génération, si ce n’est plusieurs comme semble le prouver la foule oscillant entre 12 et 40 ans. Tous sans exception se mettent à genoux lorsque le duo les interpelle et descend dans la salle pour terminer le titre en chœur. La grosse tête ne semble pas avoir envahi les plus jeunes rappeurs d’Europe certifiés Disque d’or qui jusqu’à présent se shootent au contact humain.

Entre sketchs premier degré et textes frappants de lucidité, le tandem offre une performance des plus inoubliables, à l’image de la dualité qui fait sa force.

Ambre Sachet

Bigflo & Oli, le 16 juin au Club Soda dans le cadre des FrancoFolies. Les FrancoFolies, ça se passe du 8 au 18 juin 2017. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant. Remplissez le formulaire pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :