Crédit photo : Christian Leduc

Dimanche. Dernière journée, mais non la moindre pour le FME. Malgré la petite fatigue qui commençait à se pointer dans le visage des festivaliers, l’ambiance était encore à la découverte (et au party, accessoirement).

C’est au Lac Kiwanis que le festival a donné rendez-vous aux spectateurs pour la soirée de clôture. Impossible de ne pas être charmé par ce superbe décor. C’est sur une scène surplombant le point d’eau – et des canards qui allaient bientôt faire les sauts de leur vie – que la soirée bien remplie allait se dérouler devant une foule enthousiaste.

Après un spectacle surprise d’Émile Bilodeau qui aurait pu réveiller n’importe qui, c’est Klô Pelgag qui s’est pointé le bout du nez. Si elle a choisi un costume d’un rouge vif pour son spectacle, l’auteure-compositrice-interprète n’en a pas eu besoin pour attirer l’attention. Avec son talent habituel, elle a livré les pièces de son dernier album, L’Étoile thoracique. Très à l’aise avec son public, l’artiste est arrivée à faire régner sa petite folie sans jamais trop en faire. Sans difficulté, elle a réussi à réchauffer l’atmosphère pour la sympathique performance de Matt Holubowski.

Crédit photo : Christian Leduc

Desjardins, on l’aime-tu!

C’est en grelottant que la foule a accueilli le clou de la soirée, Desjardins, on l’aime-tu!, le spectacle tiré de l’album hommage. L’émotion était palpable dans l’attente de ce moment qui allait s’avérer de toute beauté. Sans surprise : Richard Desjardins est un de ces géants dont l’apport à la culture québécoise est indéniable. C’est avec un plaisir évident que plusieurs artistes, dont les soeurs Boulay, Yann Perreau, Fred Fortin et même Bernard Adamus, qui a annoncé plus tôt cet été qu’il allait prendre une pause de la musique, se sont réunis pour chanter ses plus belles chansons.

Avec pas d’casque a brisé la glace en entonnant Au pays des calottes. Un beau début. Dans les moments marquants, mentionnons la superbe interprétation de la pièce Va-t’en pas par Safia Nolin. Une émotion à couper au couteau a pris la foule, qui s’est lancé dans une énorme salve d’applaudissements et de cris. Saratoga n’a aussi pas donné sa place en nous chantant Quand j’aime une fois j’aime pour toujours. Le charmant duo, avant de nous offrir leur talent, a tenu à souligner l’initiative Action Boréale, qui a pour mission de sauver la forêt boréale. La folie s’est définitivement emparée des spectateurs quand Richard Desjardins lui-même a foulé la scène pendant que Klô Pelgag interprétait Les Yankees. Wow.

On a fini cette super belle fin de semaine en allant jeter un oeil au groupe Anemone, qui donne dans la pop psychédélique. Bon choix : avec ses rythmes entraînants et ses sons planants, le band qui travaille présentement sur son premier album a mis un doux point final sur une fin de semaine qui n’avait vraiment rien de douce!

Notre verdict? Une 15e édition réussie, encore une fois. FME, plein d’amour.

Mélissa Pelletier

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :