Ça y est, c’est dévoilé! Pour sa 14e édition, le festival Petits bonheurs revient avec près de 20 spectacles et plus de 30 ateliers pour les 0-6 ans. Rendez-vous culturel des tout-petits, le festival se tiendra à Montréal du 4 au 13 mai prochain et promet une programmation immersive, artistique et sensorielle. Avec 145 représentations, des courts métrages aux activités pour les professionnels de la création, en passant par des expositions temporaires ou encore un séminaire de réflexion, le festival innove chaque année pour maintenir curiosité et surprise auprès de son public. Arts visuels, architecture, musique, théâtre, marionnette, danse… Quelques mots sur ce qui attend les bouts d’choux comme les plus grands.

Un festival haut en couleurs

Le Théâtre des Petites Âmes présentera sa nouvelle création, MAPA, un spectacle de marionnettes qui transportera les enfants dans un univers créatif et imaginaire. Petits bonheurs pensera aussi au nouveaux-nés avec Les Matinées berçantes, un voyage musical, entre le concert électroacoustique et l’installation sonore, mis en scène par la compagnie Les Incomplètes.

Petits bonheurs désire aussi, par son festival, soutenir la relève. Le festival proposera cette année ScriiibouilliS! et Jardin des tambours, expérience sonore et sensorielle, en toute intimité. Libre course, compagnie de théâtre jeune public, présentée lors d’un banc d’essai l’an dernier, dévoilera Récit d’une chaussure.

Il sera aussi question de se familiariser avec les visions et les savoirs autochtones, la mythologie et la préservation du territoire, avec Mokatek et l’étoile disparue, une coproduction de Vox Théâtre et des Productions Ondinnok.

La fable musicale L’ombre et le hibou de la compagnie musicale La Nef fera sa première mondiale au cœur de ce festival. Les petits comme les grands pourront se laisser aller aux sons des instruments organiques, des flûtes en os, en corne et en bois.
Petits bonheurs mise sur une programmation cosmopolite, une programmation unique qui met l’emphase sur des artistes des quatre coins du Québec, mais aussi d’ailleurs. Le festival accueillera cette année la compagnie française Zapoï et son spectacle Chat/Chat, entre jeu et poésie ; ou encore Le Grand Méchant Renard de la compagnie Jeux de Vilains.

Repenser la création pour la petite enfance

En collaboration avec Le Cube (centre international de recherche et de création en théâtre pour l’enfance et la jeunesse), le Festival Petits bonheurs amène les artistes professionnels à se questionner sur la création avec un séminaire de réflexion. Durant trois jours, Natalie Fletcher (philosophe, Québec) et Pascale Mignon-Moreau (psychologue, France) animeront les différentes rencontres.

« Le temps d’une respiration, l’art et la culture ouvrent le regard sur le monde, font éclore le sens critique, façonnent la sensibilité tout en créant davantage de cohésion sociale… En quoi les créations destinées à la petite enfance sont-elles si nécessaires pour le développement de leurs facultés et comment améliorer cet univers ? »

Le Réseau Petits Bonheur a fait ses premiers pas il y a 15 ans, au cœur du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Aujourd’hui, il est présent partout au Québec. Cette année, il sera dans quatre arrondissements de Montréal (dont Saint-Laurent, petit nouveau de l’édition 2018!), mais aussi dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du nord de Lanaudière ainsi que dans les villes de Blainville, Brossard, Laval, Longueuil, Sherbrooke, Trois-Rivières et Repentigny – L’Assomption. Le festival Petits Bonheur s’étale alors sur quasiment un mois, du 29 avril au 31 mai sur l’ensemble du Réseau.

Désireux d’ouvrir une porte vers la création, l’imaginaire et de contribuer au rayonnement des sphères artistiques qui s’adressent au jeune public, on souhaite à toutes et à tous d’aller faire un petit tour à ce festival qui désire transmettre du bien-être à nos tout-petits, grâce à la culture et l’art, sous toutes ses formes!

Les Billets du Bonheur : la culture et l’art pour tous!

Un des objectifs premiers de l’organisme est de rendre l’art et la culture moins élitistes, car ils sont des « nids de l’imaginaire, des facteurs d’intégration sociale et des créateurs de lien » d’après Marc Hervieux, co-porte-parole du festival. Pour ce faire, Petits Bonheur a mis en place des Billets du Bonheur qui seront redistribués à des organismes communautaires du quartier Hochelaga-Maisonneuve afin de permettre aux enfants issus de familles moins aisées d’assister à une activité pendant tout le temps du festival et ce, gratuitement!

Léa Villalba

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :