Patrick Watson / Photo : Clyde Henry

Avec la popularité vient la pression, et disons que la popularité du Festif! de Baie-Saint-Paul grimpe chaque année de façon quasi-exponentielle. Les jeunes fondateurs du festival devaient être loin de se douter en 2009 qu’ils étaient en train de créer une des grandes messes musicales du Québec, qui a attiré plus de 37 000 festivaliers l’an dernier seulement (Pas mal pour une petite ville de 7000 habitants!). Pourtant, les organisateurs arrivent toujours à livrer la marchandise, année après année. La nouvelle prog musicale mise notamment sur le meilleur de ce que le Québec a à offrir.

Pour commencer, deux mots : Patrick Watson. Plusieurs des performances du Montréalais en festival sont demeurées mythiques, alors imaginez de quoi il est capable en tête d’affiche! Bonus : si on regarde sa discographie, il lance un nouvel album aux trois ans… et sa dernière sortie remonte à 2015! On peut donc espérer qu’en plus de ses (nombreux) incontournables, Pat Watson et sa bande auront de nouvelles chansons à nous faire entendre.

Les autres belles prises québécoises incluent la mégaproduction Desjardins, on l’aime-tu! qui a fait un tabac l’été dernier partout où elle a été présentée, mais aussi Pierre Lapointe, Galaxie, Philippe Brach, Émile Bilodeau, Mononc’ Serge, Keith Kouna, Québec Redneck Bluegrass Project… tous des artistes qui se donnent à 200 % sur une scène. Ajoutons à ce beau monde Milk & Bone, Fred Fortin, Vincent Vallières, Geoffroy, Matt Holubowski et les incontournables du rap québécois, Loud, Lary Kidd, Eman X Vlooper et Rymz, et on a un assez bon portrait de ce qui est à surveiller du 19 au 22 juillet. À l’international, difficile de passer à côté du nom de Tiken Jah Fakoly, légende du reggae africain qui donnera son seul spectacle en sol québécois à Baie-Saint-Paul.

Par contre, petit bémol que certains remarqueront rapidement : les femmes n’ont pas de place de choix cette année sur l’affiche, n’ayant rien en haut de la quatrième ligne (Milk & Bone, qui sera suivie plus bas par le groupe Random Recipe, majoritairement féminin, et par Marie-Jo Thério). Après, il faut regarder les plus petits caractères pour y voir des artistes féminins, pourtant de grande qualité. Mara Tremblay, Gabrielle Shonk, Helena Deland, Salomé Leclerc, Catherine Leduc, Maude Audet et plusieurs autres auraient bien mérité un peu plus de visibilité. On n’aurait certainement pas craché sur quelques gros noms féminins de plus, que ce soit Ariane Moffatt, Charlotte Cardin, Marie-Pierre Arthur, Safia Nolin, Cœur de pirate, Laurence Nerbonne, Fanny Bloom, les Hay Babies ou encore KROY (Camille Poliquin étant déjà sur place avec Milk & Bone après tout!), par exemple. À la défense du Festif!, on sait bien que toutes les musiciennes approchées ne répondront pas nécessairement à l’appel pour tout plein de raisons. On nous assure d’ailleurs que des discussions avec des potentielles têtes d’affiche féminines n’ont pas abouti, causant cette masculinisation en haut de la liste. Reste les spectacles mystères où tout est encore possible! On nous chuchote à l’oreille que les femmes devraient occuper une place importante dans cette série de six spectacles où tout est jalousement gardé secret pour le moment.

Les artistes tels que présentés sur l’affiche

En mode découverte

Bon, assez salivé sur les gros noms! Les petites lignes de l’affiche renferment aussi quelques bijoux qui ne demandent qu’à être découverts. En voici cinq qu’on vous suggère de suivre de près cet été :

  • Barry Paquin Roberge : le trio de rock à paillettes commence à occuper un peu plus d’espace médiatique, mais a beaucoup d’amour (et de musique psychédélique) à offrir. Juste de savoir qu’un des membres fait aussi partie des Deuxluxes, de véritables bêtes de scène, est un gage de qualité en soi;
  • Jesuslesfilles : la formation montréalaise prend du gallon et s’apprête justement à lancer son troisième album dans les prochaines semaines. Voilà une très belle occasion de découvrir son nouveau matériel;
  • Robert Fusil et les chiens fous : aucun mot ne peut adéquatement décrire un spectacle de Robert Fusil et les cheins fous. Prenez les qualificatifs «intense» et «déjanté», et multipliez-les par 100. Ça vous donnera une brève idée de ce qui vous attend si vous assistez à ce spectacle;
  • The Steady Swagger : imaginez une formation folk avec une grosse attitude punk et rock, et ajoutez beaucoup de barbe et d’alcool, et ça donnerait à peu près une performance de The Steady Swagger. Le groupe correspond parfaitement à un festival qui s’appelle Le Festif!;
  • zouz : un autre projet montréalais qui commence à se faire remarquer. Il participe cette semaine aux demi-finales des Francouvertes et risque de devenir de plus en plus visible sur différentes scènes dans les prochains mois. Le groupe n’a pas encore beaucoup de matériel, mais pourrait très bien tester de nouvelles chansons cet été.

À cette belle prog s’ajoutent des nouveautés de la part du festival, incluant de nouvelles scènes pour donner encore plus de choix (ou de maux de tête quand vient le temps de planifier son horaire!) aux festivaliers. Il est aussi question d’un deuxième camping pour accueillir encore plus de visiteurs, de la création d’une volet plus familial et d’une « zone répit » pour ceux qui ont peut-être dépassé leurs limites. Des bonnes initiatives qui nous confirment que les organisateurs n’ont pas l’intention de simplement s’asseoir sur leur succès. Chapeau.

La neuvième édition du Festif! de Baie-Saint-Paul est prévu du 19 au 22 juillet 2018. Pour tous les détails, c’est ici.

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :