Les réalisateurs Justin Benson et Aaron Moorhead travaillent ensemble depuis leurs débuts, et tous leurs films ont jusqu’à maintenant été présentés à Fantasia. Le curieux méta-thriller d’horreur Resolution (2012) avait attisé une certaine curiosité, surtout à cause de l’ambivalence de son récit. Spring (2014), une version lovecraftienne de la romance Before Sunrise (1995), avait fait une certaine sensation, bien qu’il se soit finalement révélé assez décevant. Dans The Endless, le duo passe également devant la caméra et interprète deux frères qui s’étaient enfuis d’une secte vénérant des entités extra-terrestres.

Dix ans après leur évasion, leur vie stagne dans la médiocrité et la routine, alors que les membres du culte soi-disant suicidaires sont encore en vie et plus heureux que jamais. Le plus jeune des frères, particulièrement dérouté, réussit à convaincre son aîné de l’accompagner lors d’une petite visite à leurs anciens camarades.

La plus grande partie du film s’attardera à examiner le rapport à la réalité de chacun des deux frères, l’un, plus vulnérable, cherchant un sens, du réconfort et un sentiment d’appartenance alors que l’autre, plus sceptique, tentera de percer à jour le mystère, tout en protégeant son benjamin. Au fur et à mesure que les lois de la physique semblent être bafouées, la tension de la relation fraternelle augmentera et leurs hôtes se montreront de moins en moins à l’aise. L’installation progressive de l’invraisemblable, conjuguée à l’hospitalité presque trop bienveillante des apôtres, saura captiver le spectateur qui aura du mal à prévoir la destination finale du récit.

La chimie des acteurs-réalisateurs est palpable, ce qui rend leur conflit encore plus crédible. Benson et Moorhead réussissent à créer un univers intriguant dont on devine quelques ficelles sans jamais les voir. Tout n’est pas complètement expliqué, ce qui frustrera sûrement certains, mais il y a juste assez d’information pour stimuler l’imagination et des conversations qui suivront le visionnement. À cheval entre la science-fiction et le film de suspense, The Endless crée une expérience narrative assez singulière, et annonce aux deux jeunes réalisateurs un avenir prometteur dans le cinéma du genre.

Boris Nonveiller

Fantasia, du 13 juillet au 2 août 2017. Pour toutes les informations, c’est ici.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :