Le trio montréalais Velvet Noise s’apprête à lancer son deuxième mini-album homonyme lors d’un lancement demain à la Casa del Popolo. Histoire de nous donner un avant-goût, le groupe a répondu à notre entrevue éclair.

Comment résumeriez-vous votre prochain EP en quelques mots?

Des textes mélancoliques sur fond de remises en question, le tout accompagné d’arrangements musicaux planants et diversifiés.

Quelles sont les principales inspirations derrière cet enregistrement?

Pour les paroles, c’est un peu cliché, mais elles ont été écrites dans des moments où on essayait de gérer des situations difficiles dans nos vies : être musicien pigiste et douter chaque fois que les contrats se font rares, vivre l’arrivée et le départ de personnes qui nous sont chères, etc. C’était une façon de canaliser ces émotions  afin d’avoir un recul sur les évènements.

Nous sommes de très grands fans de Half Moon Run, alors leurs arrangements musicaux influencent les nôtres. Sinon, on peut retrouver des sonorités de groupes comme Mutemath ou Radiohead qui jouent beaucoup avec les contrastes et les changements rythmiques. Ça se reflète particulièrement dans la pièce Stop.

Avec tous ces éléments, on voulait faire un album dans lequel la musique transporte l’auditeur à travers différentes émotions, tout en apportant une touche d’espoir face aux évènements difficiles de la vie.

Quelle chanson avez-vous le plus de plaisir à jouer en live? Pourquoi?

Nous n’avons pas encore eu l’occasion de beaucoup jouer les nouvelles chansons en live, mais sur notre premier EP Pictures in Black & White, notre préférée est sans aucun doute House of Cards. C’est une pièce plus rock que les autres et le riff de basse de Philippe nous donne vraiment de l’énergie tout le long de la chanson. Ça permet de se défouler un peu au travers de nos autres chansons qui nous demandent d’être plus nuancés…

À quoi ressemble votre show de rêve?

Faire la première partie d’une de nos idoles serait déjà tout un accomplissement personnel et professionnel. Mais pusqu’il faut être fou, alors ça serait d’être le headliner d’un spectacle sold out à Montréal parce que ça voudrait dire que nos années de labeurs auront finalement payé.

Avec quoi comptez-vous attirer un maximum de personnes à votre lancement le 26 avril?

Avec nos beaux visages et nos chansons mélancoliques qui se fondent dans les temps gris de notre merveilleux printemps. Blagues à part, nous avons le classique « évènement Facebook », mais tout le monde sait qu’on ne peut pas se fier à ça, alors on préfère contacter personnellement notre entourage pour les inviter. On fait également le plus d’entrevues possible dans les stations de radio, les blogues et les journaux. Indie Montréal nous aide énormément à promouvoir le lancement et l’objectif est que les gens qu’on ne connaît pas décident de venir découvrir notre musique.

Curieux de découvrir la musique indie-pop-rock mélancolique de Velvet Noise? Le trio vous attend demain soir dès 20 h à la Casa del Popolo pour une performance gratuite. Ça vaut franchement le détour! Les détails ici.

Un petit aperçu du nouveau EP pour la route :

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :