Photo : GSI Musique

Dans la vie, il s’appelle Maxime Héon, mais sur scène, appelons-le Siméon. Après avoir accompagné plusieurs autres artiste, le voilà qui vient de publier son tout premier album en solo. Son album homonyme, paru vendredi, propose des chansons pop imagées aux influences folk et rock fort réussies. L’auteur-compositeur-interprète a répondu à quelques questions en vue de son spectacle de lancement.

Quelle est la ligne directrice que tu as voulu exploiter avec cet album?

J’ai voulu travailler un son plus pop tout en gardant mes influences folk, rock et jazz. Ce sont les arrangements qui donnent au final cette touche pop. Quant aux textes, cet album reflète mon parcours lors de mes premières années en tant que Montréalais. Chaque chanson est un peu comme une carte postale qui reflète des moments de ma vie.

Lequel des artistes avec qui tu as travaillé a eu le plus d’influences sur ta propre musique?

Jean-Francois Lemieux. Bien avant que Jean-François coréalise mon album, j’ai toujours été impressionné par sa capacité à créer des lignes de basses tellement accrocheuses qu’elles volent souvent la vedette à la chanson elle-même. Cela s’est reflété sur mon songwriting, à savoir que les arrangements prennent beaucoup de place dans mon processus de création.

Quelle chanson risque de devenir un de tes incontournables en spectacle?

Je crois que Les nuits d’été risque d’être une chanson qui va bien fonctionner en spectacle. Elle est super rythmée, entraînante et la nostalgie de la saison estivale est un sujet qui touche la majorité des gens à mon avis.

La pochette de l’album

Avec qui rêves-tu de partager la scène plus tard?

J’aimerais beaucoup partager la scène avec Pierre Flynn. C’est un artiste qui m’a beaucoup influencé et qui a su se renouveler au fil des années. D’ailleurs, son dernier album, Sur la terre (2015), m’a jeté par terre.

À quel spectacle/festival as-tu particulièrement hâte d’assister cette année?

Pour être honnête, je n’ai pas suivi les programmations des spectacles/festivals qui s’en viennent. Par contre, étant Montréalais, j’aime beaucoup le marathon des festivals (Francos, Jazz, etc.) qui se déroulent une bonne partie de l’été au centre-ville. J’y vais souvent sans savoir quels artistes y jouent et j’y fais de belles découvertes.

L’album homonyme de Siméon est en vente depuis le 20 avril, et son lancement montréalais est prévu demain soir, ce mardi 24 avril en formule 5 à 7 au Ministère (4521, boulevard Saint-Laurent). Pour plus de détails sur cet événement gratuit, c’est ici!

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :