Depuis ce matin, Pogogo est sorti. Il s’agit du titre du second album du trio électro Bad Dylan, qui prend une direction toute particulière. Les gars ont répondu à quelques brèves questions pour nous permettre d’en savoir plus sur ce qu’ils nous réservent.

Pourriez-vous décrire en quelques mots la direction que prend le nouvel album?

Le nouvel album marque une évolution dans le projet. Cette dernière réalisation met à contribution les trois membres du groupe, contrairement au premier. Cet opus est un savant pot pourri (celui qui sent bon) de liberté, de faux saxophone, de claviers Yamaha pour enfants, de sampling et de langue inventée. Le groupe a décidé de ne pas se donner de limites quant au style et aux formes musicales.

Quelles sont vos principales influences dans cet enregistrement?

Nous sommes très inspirés par de nombreux artistes provenant du continent africain qui mêlent parfois l’électronique à leur sonorités (Pépé Kallé, Ata Kak, Francis Bebeys, Odion Iruoje, Orlando Julius). Nous écoutons tous des musiques aux styles différents : musique dramatique (Lorn). Musique électronique (Clap Clap, Bibio, Sophie). Les sons percussifs d’orgues, les sampling japonais et les montées sans fin de Capsule (groupe japonais). Le chômage, les ruptures de vie, un sous-sol sur Casgrain, un épisode de zonas ont tous hautement teinté les couleurs de l’album.

La pochette de « Pogogo », par Fvckrender

À quoi ressemblait votre session de brainstorming pour en arriver à ce titre?

C’est un nom de band qu’on n’avait jamais osé utiliser dans nos anciens projets. Nous sommes fascinés par la mythique danse du Pogo. Nous avions pensé aussi appeler l’album : Lèvres de corail, Homme pieuvre, Tous des pros, Ne tuez pas. Ce n’est pas une réflexion que nous avons longuement mûri.

Quelle serait votre chanson préférée à jouer en live? Pourquoi?

On pense avoir beaucoup de plaisir à jouer chacune des chansons de l’album, mais nous avons hâte de jouer Hey Nina (énergie), Fièvre (sensualité) et Ain’t No Sorry (pour la danse du Pogo).

Quel est le meilleur album que vous avez écouté dernièrement?

Sour Soul de BadBadNotGood, Late Summer Soakers de Budgie, Bleu Jane de Julien Sagot.

Non seulement l’album est disponible depuis aujourd’hui, mais le lancement a aussi lieu ce soir, dans quelques heures à la Taverne Jarry : soyez-y dès 20 h 30, mais la performance de Bad Dylan est prévue à 21 h 30… c’est gratuit et la bière n’est pas chère! Pour les détails, c’est ici.

Vous pouvez écouter l’album ici :

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :