Jean-Marc Massie

En avez-vous entendu parler? Depuis plus de 20 ans, c’est possible d’entendre les meilleurs conteurs pour une bouchée de pain aux Dimanches du conte. Pour souligner cet anniversaire, une programmation bien spéciale est offerte aux spectateurs. Tour d’horizon avec l’écrivain-conteur et le directeur général Jean-Marc Massie, qui a co-fondé l’événement avec son complice André Lemelin.

Francis Désilets

Tout a commencé en 1998 au feu Sergent recruteur à Montréal. L’organisme à but non lucratif Productions du Diable Vert – qui a pour but de faire la promotion du conte, des conteurs et des conteuses – a notamment décidé de proposer des rencontres hebdomadaires aux amoureux du conte. «On était là au bon endroit, au bon moment. Il y a eu un retour au conte assez marqué à la fin des années 90 et au début des années 2000», explique Jean-Marc Massie. Un engouement qui a bien servi l’événement: «Vingt ans aujourd’hui, c’est énorme. On est à une époque où les choses apparaissent et disparaissent à une vitesse folle. Je n’en suis pas peu fier!»

L’idée? Écouter des conteurs établis ou de nouveaux talents en sirotant une bière, avant de refaire le monde avec nos acolytes de table. « C’est l’après Dimanches du conte. C’était important pour moi que les gens puissent discuter après les tours de parole. » Du Sergent Recruteur au Cabaret du Roy en passant par le Gainzbar, les Dimanches du conte ont finalement pris leurs pénates au Jockey. « On a retrouvé l’âme du début, c’est fantastique.»

Une programmation solide

Pas question de fêter à moitié. Pour souligner le vingtième anniversaire, l’équipe derrière Les dimanches du conte a élaboré une programmation béton. « En plus de nos événements habituels, on présente des soirées spéciales. On fête beaucoup nos séries! », explique Massie. Déjà, les fans de conte ont pu assister le 3 décembre à « Trio Étoile » avec Jocelyn Bérubé, Alain Lamontagne et Michel Faubert, trois conteurs qui ont été décoré d’une étoile pour leur talent au cours des vingt dernières années. La relève est bien sûr aussi à l’honneur. Dans le cadre de la série « Nouveaux visages du conte », le public a pu découvrir de nouvelles voix au fil des années. Le 10 décembre dernier, les conteurs les plus marquants – dont Gisèle Ndong Biyogo, Alexandre Gauthier et André Morin – ont été invités à monter sur scène dans le cadre de la soirée « Déjà 20 ans! Nouveaux visages du conte! ». C’est sans parler des soirées « Déjà 20 ans! Paroles de femmes », « Déjà 20 ans de narratrices et narrateurs atypiques » et « Déjà 20 ans! Les conteuses et conteurs du Sergent recruteur », qui revisiteront également les voix incontournables des dernières années.

IVY

C’est loin d’être terminé. Les Dimanches du conte ont ajouté deux soirées bien spéciales à la programmation pour souligner leurs vingt ans. Le 7 janvier, on pourra assister à la soirée « Déjà 10 ans d’animation! Francis Désilets ». Le conteur de talent sera honoré par nul autre que Jean-Marc Massie. « C’est un bonhomme vraiment génial! » lance le principal intéressé, le sourire dans la voix. Une belle occasion de découvrir la manière bien originale de Désilets, qui implique beaucoup le public, d’aborder le conte. Le 21 janvier, place à IVY, qui viendra slammer pour les 20 ans des Dimanches du conte. Celui qui a les albums S’armer de patience (2016) et Hors des sentiers battus (2012), ainsi que le livre-disque SLAMÉRICA (2008), derrière la cravate est tout indiqué pour faire lever la fête!

Pourquoi assister aux Dimanches du conte? « Ce type de soirée n’existe pas ailleurs. La programmation est vraiment de qualité. On présente des spectacles magnifiques et pertinents. On met de l’avant une belle diversité. Surtout, c’est l’ambiance qui prime. C’est convivial, festif et accessible. On est une famille qui sait fêter. » Et qui sait accueillir aussi. Vous avez des envies de vous initier au conte? L’événement est l’endroit tout indiqué. « Ça arrive très souvent que les spectateurs me demandent s’ils peuvent participer à la soirée « Nouveaux visages du conte ». C’est une belle manière de découvrir de nouveaux talents! », explique Massie avant de s’exclamer : «Et on va se le dire. Un événement de cette qualité à seulement 10$ par soir, c’est ridiculement peu cher. » On ne peut qu’être d’accord. Les Dimanches du conte ont vingt ans, longue vie aux Dimanches du Conte!

Mélissa Pelletier

Les Dimanches du conte, tous les dimanches au Jockey à Montréal. Pour découvrir toute la programmation, c’est ici.

* Cet article a été écrit en collaboration avec Les Productions du Diable Vert.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :