La huitième édition de Le Festif! de Baie-Saint-Paul n’est que du 20 au 23 juillet prochain, mais difficile de ne pas être excité par ce que le festival a à offrir cette année, alors que 35 000 visiteurs sont attendus dans cette petite ville de 7000 âmes le temps d’une fin de semaine.

La programmation est encore chaude, alors sauf exception, il n’est pas encore précisé qui va jouer quand et où, mais  la simple vue des noms sur l’affiche suffira à en faire saliver plusieurs.

Survolons donc dix noms (en ordre alphabétique, comme ça pas de chicane (d’ailleurs, le groupe de Boom Desjardins n’a vraisemblablement pas été invité au Festif!)) qu’il faudra surveiller de près du 20 au 23 juillet :

Alaclair Ensemble (et tous ses projets reliés)

Depuis l’automne dernier, Alaclair Ensemble semble partout, surtout avec la sortie de sont puissant Les frères cueilleurs, premier album signé chez Disques 7ième Ciel. Le groupe semble sortir aussi plus fort des nombreux projets parallèles de ses membres, que ce soit le projet solo de KNLO ou encore Rednext Level (avec Maybe Watson et Ogden), qui sont justement aussi de la programmation. Les gars d’Alaclair sont aussi des bêtes de scène et réservent assurément tout un spectacle à leurs fans bas-canadiens.

***

Beyries

Le premier album d’Amélie Beyries, Landing, est sorti cet hiver, et ça a été une belle révélation : une musique folk aux mélodies plutôt pop. C’est simple, accrocheur, et chargé de sincérité. Son album contient même une collaboration avec Louis-Jean Cormier qui se trouve, ô coïncidence, aussi dans la programmation. Le verra-t-on apparaître sur scène le temps d’une chanson? Ce sera à voir. Une seule question demeure : est-ce que la mélancolique chanteuse montréalaise saura charmer les cœurs dans le cadre d’un événement qui s’appelle, rappelons-le, Le Festif!? Chose certaine, elle sera à surveiller de près, comme on prédit qu’elle ne restera pas dans le bas de l’affiche pendant bien des années!

***

De la Reine

Pour décrire le son du trio de Québec, on utilise généralement les termes post-rock, électropop et trip-hop. Allons-y plus simplement : c’est vraiment bon. La voix un peu soul de la chanteuse-claviériste Odile Marmet-Rochefort entre en symbiose avec les musiciens qui créent des ambiances enveloppantes drôlement efficaces. De la Reine n’est pas encore très connu hors Capitale-Nationale, mais vaut définitivement le détour si vous êtes en quête d’une belle découverte musicale.

***

Klô Pelgag

Si vous avez la chance de voir Klô Pelgag en spectacle, rendez-vous service et allez-y! Cette habile auteure-compositrice-interprète est un personnage en soi et chaque spectacle laisse des souvenir indélébiles. Armée d’un deuxième album lancé en novembre, qui a d’ailleurs connu un énorme succès critique, l’artiste risque de réserver toute une soirée au public de Baie-Saint-Paul… en tout cas, on ne s’attend pas à moins de sa part!

***

Leif Vollebekk

Photo : Kila Gilbert

En voilà un autre qui a lancé un album en début d’année : l’Ontarien maintenant établi à Montréal Leif Vollebekk charme avec son folk désarmant de simplicité, justement intitulé Twin Solitude. En voilà un autre qui n’est pas étouffé par la joie de vivre dans ses chansons, mais une bonne pause introspective ne fera peut-être pas de tort aux festivaliers non plus.

***

Lemon Bucket Orkestra

Image tirée du site web

Aux antipodes de la musique folk dépressive, on retrouve le collectif torontois Lemon Bucket Orkestra, réputé partout où il passe pour semer un climat de fête où tout le monde se laisse emporter malgré lui. Le groupe de « balkan-gypsy-party-punk » a participé à des festivals de musique du monde un peu partout sur le globe depuis ses débuts en 2010, mais se retrouve presque dans les petits caractères de la programmation 2017 du festival. Or, ce groupe semble fait sur mesure pour créer une ambiance dont tout le monde se souviendra au Festif!. Ne boudez pas votre plaisir!

***

Louis-Jean Cormier

Pourquoi encore parler de Louis-Jean Cormier en 2017? Premièrement, parce qu’un bon artiste ne cesse pas automatiquement de l’être lorsqu’il connaît le succès ou devient coach le temps d’une saison à La Voix. Deuxièmement, parce qu’il se met un peu en danger en venant tout seul au Festif! : plutôt que d’offrir son gros spectacle Les grandes artères, basé sur son deuxième album solo, il propose Les passages secrets, une version intime où seule sa guitare habillera sa poésie. Comme il semble difficile de l’imaginer sans ses précieux musiciens, c’est un peu une occasion de le redécouvrir en toute simplicité.

***

Martha Wainwright

Lancé le 11 novembre, le dernier opus de Martha Wainwright confirme une fois de plus son talent indéniable. Forte d’une discographie impressionnante, autant par sa qualité que par son large spectre musical, elle aura l’embarras du choix si elle veut présenter d’autres chansons que celles tirées de l’excellent Goodnight City.

***

Renard Blanc

Image tirée de Bandcamp

Révélé lors des Francouvertes qui l’envoient actuellement en demi-finales, le groupe Renard Blanc de Saint-Hyacinthe risque de continuer de retenir l’attention avec un rock chargé et planant. Si on se fie à sa performance au concours-vitrine montréalais, le trio risque de surprendre avec sa groove mystérieuse et contagieuse à la fois. Il a beaucoup de nouveau matériel qui a été créé depuis la sortie d’Empire onirique en 2015, et on se doute que le groupe n’hésitera pas à en présenter quelques-uns au public de Baie-Saint-Paul.

***

Timber Timbre

Le nouvel opus du groupe torontois est encore tout chaud que l’on apprend que Timber Timbre est invité à jouer au Festif!, pour le plus grand plaisir des amateurs qui ont attendu trois ans après Hot Dreams. Si le groupe de folk psychédélique est aussi intense sur scène que par le passé, il faut s’attendre à ce que personne ne sorte intact de son spectacle.

Cette liste n’inclut donc pas les quatre noms en gras au sommet de l’affiche : Caravan Palace (20 juillet), Xavier Rudd (21 juillet), Daniel Bélanger et Lisa LeBlanc (tous deux le 22 juillet). Ce n’est pas une question de snobisme, mais plutôt le choix de vous présenter autre chose que les têtes d’affiche qui n’ont certainement pas besoin d’autant de publicité pour faire salle comble.

À cela s’ajoutent une « dizaine de spectacles surprises », qui seront annoncés à la dernière minute via une application mobile. Sachant l’énergie qu’a consacrée l’équipe à la préparation de cette huitième édition, on se doute que ce ne seront que de belles surprises!

Il est possible d’en savoir plus sur la programmation et de vous procurer des billets dès maintenant sur le site du Festif!.

– Olivier Dénommée

—–

Le Festif! présente sa huitième édition à Baie-Saint-Paul du jeudi 20 au dimanche 23 juillet 2017.

À DÉCOUVRIR AUSSI:

Critique d’album : « Sincerely, Future Pollution » de Timber Timbre