Quelques semaines après nous avoir mis en appétit en divulguant les premiers noms de sa programmation et l’instauration d’un premier camping urbain, la dixième édition de Diapason au quartier Sainte-Rose de Laval a dévoilé hier le reste de sa brochette d’artistes qui se feront entendre du 5 au 8 juillet.

Avouons-le, les simples noms de Klô Pelgag, Philippe B et Keith Kouna avaient suffi à nous mettre l’eau à la bouche le mois dernier. La pression était haute pour la suite du dévoilement, mais celui-ci a été à la hauteur. Voici en quelques points ce qu’on en retient :

Klô Pelgag est une des incontournables du prochain Diapason

  • Les Trois Accords en spectacle d’ouverture? Pourquoi pas! La formation drummondvilloise est réputée pour son énergie contagieuse et ses vieux hits sont nombreux. Si Diapason voulait frapper un grand coup et attirer un public plus vaste pour sa dixième édition, le festival n’avait pas le choix d’amener un groupe comme celui-là. Mentionnons Perdrix et Massicotte en première partie, qui ont tous deux lancé un nouvel album plus tôt cette année et apporteront leur propre dose de folie à la soirée.
  • Diapason s’ouvre davantage au hip-hop cette année avec une soirée qui lui est dédiée : il sera possible d’entendre La Carabine, FouKi et Rymz le 6 juillet sur la scène Découverte La Fabrique culturelle. D’autres soirées thématiques marquent la prog, signe que Diapason espère attirer de tous les publics pendant ces quatre jours de musique.
  • On retrouvera quand même un peu de tout sur la scène Découverte : il a été dévoilé que Keith Kouna et Sacré Cœur (un projet de Xavier Caféine) s’y produiraient. Ce n’est pas spontanément les noms qu’on aurait tendance à classer comme découvertes, mais voilà qui devrait créer une dynamique intéressante avec la scène SiriusXM.
  • Pour ses dix ans, Diapason propose un « parcours spécial » dans le quartier : dix artistes joueront à différents lieux inusités les 6 et 7 juillet. Parmi ceux-ci, on retrouve Klô Pelgag, Laura Lefebvre, Mathieu Bérubé, Philippe B, Munya, Lou-Adriane Cassidy, The Johans, Poulin et Antoine Corriveau. Quant au dernier nom, il demeure secret pour le moment! Cela risque d’être une série très intéressante et une belle occasion de découvrir de nouveaux artistes ou de redécouvrir ceux qu’on connaît dans un contexte où ils sont plus vulnérables.
  • Il y a un an, plusieurs se souviennent que le « scandale » du peu de femmes dans les programmations des festivals québécois avait vraiment commencé avec celle de Diapason. Le festival a appris sa leçon et est passé de 14 % de femmes (selon le calcul du Journal de Montréal à l’époque) à… 45 % (selon nos propres calculs savants). À part Klô Pelgag, citons Kandle, Laura Lefebvre, Lou-Adriane Cassidy, Perdrix, Munya et Maude Audet qui risquent de retenir l’attention cette année.

Prochaine étape : attendre la grille horaire exacte du festival, qui devrait être publiée incessamment (en tout cas, on l’espère!). Pour plus de détails sur la programmation, c’est ici.

– Olivier Dénommée

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :