On peut se rendre à Coaticook pour découvrir la ville derrière la crème glacée, à Granby pour visiter des éléphants néo-québécois ou encore au Mont-Mégantic pour observer les étoiles loin des lumières des villes. Mais on peut aussi visiter l’Estrie pour ses cafés, ses cinémas, ses lieux d’exposition ou de spectacles. Parce que, qu’on l’appelle l’Estrie pour l’efficacité du mot ou les Cantons-de-l’Est pour son aspect poétique, cette région profite d’un grand dynamisme culturel.

Le LAB
334, rue Principale Ouest, Magog

À Magog, le Live Art Business, mieux connu sous l’appellation LAB, s’est donné pour mission de rapprocher art, artistes et public. Pour cela, le LAB dépoussière le concept de galerie d’art et se fait lieu de découverte, d’échange et de partage. Démocratiser l’art, c’est non seulement le rendre accessible, mais aussi lui offrir différentes possibilités de s’exprimer et d’émerger.

C’est pourquoi le LAB accueille principalement des artistes qu’on pourrait qualifier de hors-normes. D’Elfée, talentueuse artiste-peintre de quinze ans, jusqu’à Mr Greenwood qui conçoit des mandalas à partir d’insectes, ce sont différents genres, normes ou marges qui s’affranchissent et s’affirment par l’art.

Au LAB, on souhaite que le visiteur se sente interpelé. Tout y est conçu pour que les gens découvrent et explorent. Un espace est réservé à des prestations live et des cours gratuits sont offerts de façon ponctuelle pour favoriser l’expérimentation. On souhaite ainsi démystifier le côté de la création et mettre fin au snobisme artistique.

La Capsule, bistro cinéma
38, Wellington Sud, Sherbrooke

Ceux qui ont visionné la série Gilmore Girls se rappellent sans doute du cinéma où se regroupaient les habitants de Stars Hollow. L’endroit se résumait à une pièce au fond de laquelle un canapé et des chaises avaient été installés devant un grand écran. Les cinéphiles y apportaient leur propre nourriture, ce qui ajoutait à la convivialité du lieu.

La Capsule de Sherbrooke, c’est un peu tout ça, mais dans une version plus relevée. Des tables, des chaises, des divans, en voulez-vous, en voilà! Mais il n’est pas question d’apporter sa nourriture puisque La Capsule offre le cinéma en version bistro. D’ailleurs, les après-midis, votre commande fait guise de billet. En soirée, un simple 2 $ plus taxes vous donne accès au film.

Le cinéma, comme dans son salon, mais en bien mieux!

La Petite Boîte Noire
58, rue Meadow, Sherbrooke

La Petite Boîte Noire s’est donné pour mission de favoriser l’émergence des artistes francophones de Sherbrooke, des environs et du Québec. Elle invite sur sa scène une grande variété de musiciens, que ceux-ci soient issus des domaines du jazz, du rock, de l’électro ou encore du blues ou de l’indie. Des plus méconnus jusqu’à Keith Kouna et Caracol, on y découvre de tout. C’est en partie la grande diversité de la programmation qui rend le lieu aussi attrayant.

Mais qui dit culture dit aussi littérature. Ainsi, à l’occasion, La Petite Boîte Noire se fait-elle l’hôte d’événements littéraires. Chaque deuxième jeudi du mois, Littérature et autres niaiseries présente une soirée-spectacle pouvant inclure jusqu’à des performances de textes poétiques en langue des signes québécoise. Des auteurs connus et moins connus s’y rencontrent sur scène. Simon Boulerice, Tristan Malavoy et Dominic Tardif y sont déjà passés.

Musi-Café
5601, rue Papineau, Lac-Mégantic

On connait tous le Musi-Café depuis la tragédie qui s’y est déroulée. Rivés à l’écran de la télévision, on écoutait les médias vanter les mérites de l’établissement littéralement soufflé par l’explosion d’un train. Tout le monde était sonné. Le passage du bonheur au tragique était d’autant plus fort que le Musi-Café était un symbole de joie, d’échange et de divertissement. C’était le lieu culturel de la place, l’endroit où on allait pour passer une belle soirée.

Sa réouverture en 2014 fait le bonheur des mélomanes. Le propriétaire, Yannick Gagné, a investi près d’un million et demi de dollars pour redonner vie à son établissement dont le menu est aussi varié que la programmation. On y rencontre des artistes de la scène émergente, des gens du coin ou d’ailleurs au Québec. Il faut passer y faire un tour!

Christine Turgeon

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :