Bonnie Baxter, Jane’s Journey. Art Souterrain 2016

Rendez-vous annuel des amateurs d’art et des habitués de la Nuit blanche, Art Souterrain présente sa huitième édition sous la question thème L’art doit-il séduire? Jusqu’au 20 mars 2016, plus de 80 artistes envahissent le souterrain montréalais et proposent au public une façon non traditionnelle de côtoyer et de vivre l’art hors des lieux d’exposition habituels. Si le grand public ne va pas dans les galeries et bien l’art et les artistes contemporains viendront à lui!

Rendre l’art accessible en sortant les œuvres dans l’espace public, voilà le mandat que s’est donné Frédéric Loury, directeur général, commissaire principal et fondateur d’Art Souterrain. Les commissaires invitées Anaïs Castro et Marie-Josée Rousseau ont aussi contribué à la pluralité des pratiques présentées, bien que la photographie soit particulièrement à l’honneur cette année.

Voici quelques-unes des œuvres incontournables de cette édition d’Art Souterrain.

Bonnie Baxter

L’artiste multidisciplinaire Bonnie Baxter présente une série photographique très intrigante. Jane’s Journey est une autofiction mettant en vedette une femme générique, Jane. Toujours dos au visiteur, arborant une chevelure hollywoodienne, Jane observe différents paysages américains, européens et québécois (Route 66, forêt enneigée du Québec, patinoire sous la Tour Eiffel). Les couleurs saturées et l’esthétique cinématographique des photographies leur confèrent une aura mystérieuse et séduisante.

Née au Texas et établie depuis 1969 à Val-David, Baxter a développé une pratique artistique complexe alliant photographie, performance et impression.

Holly King, Sublime Transcendant. Art Souterrain 2016

Holly King, Sublime Transcendant. Art Souterrain 2016

Holly King

L’artiste montréalaise Holly King créait des montages photographiques bien avant l’arrivée de Photoshop et du numérique. Ses paysages sont en vérité des photographies argentiques de maquettes assemblées en atelier. Le résultat est étonnant : est-ce une photo ressemblant à une peinture? Ou une sculpture ressemblant à une photo et évoquant une peinture? L’illusion et le trucage opèrent et plongent le visiteur dans une boucle de questions sans fin. Alors que le banal corridor souterrain sert bien l’aura mystérieuse des photographies de Baxter, il s’avère peu propice à la contemplation surréelle que génère l’œuvre d’Holly King. Cette série fascinante vaut malgré tout le détour.

Jonathan Schipper, Invisible Sphere, Installation numérique. Art Souterrain 2016

Jonathan Schipper, Invisible Sphere, Installation numérique. Art Souterrain 2016

Jonathan Schipper

La célèbre Invisible Sphere de l’artiste américain Jonathan Schipper sera certainement une œuvre très populaire auprès des visiteurs du Palais des Congrès. Avec ses 215 caméras et 215 moniteurs, l’œuvre questionne la présence des médias et de la surveillance dans l’environnement public. Installée dans un espace public, sa lecture y est probablement beaucoup plus intéressante que si elle avait été exposée en galerie selon moi.

Jean Brillant, Cauchemar d’une secrétaire. Art Souterrain 2016

Jean Brillant, Cauchemar d’une secrétaire. Art Souterrain 2016

Jean Brillant

Un enchevêtrement de classeurs rouillés trône au centre du lumineux hall de la Cité Internationale. Il s’agit d’une œuvre monumentale remplie d’humour : Cauchemar d’une secrétaire de l’artiste québécois Jean Brillant. Au-delà du sympathique clin d’œil, l’œuvre est sincère et impressionne par sa folie rebelle. Le drôle de brasier et ses flammes de métal susciteront certainement amusement et provocation chez les gens d’affaires et autres visiteurs quotidiens de la Cité Internationale.

À voir aussi à quelques mètres de l’œuvre de Jean Brillant, l’installation de l’artiste canadien Christos Pantieras. I Miss Talking To You est un mur assemblé d’un millier de briques en cire et dans lequel est gravée une lettre anonyme. L’odeur de cire est forte et donc indissociable de l’expérience du visiteur. L’utilisation de la cire rappelle le scellé de la lettre secrète, confidence qui est aujourd’hui montrée à tous, dénuée de son intimité.

Jean-François Bouchard, Transpose. Art Souterrain 2016.

Jean-François Bouchard, Transpose. Art Souterrain 2016.

À ne pas manquer

Plusieurs autres artistes québécois sont aussi de la partie : Nadia Myre, Michel de Broin, Cooke-Sasseville, Nicolas Baier, Jérôme Fortin, Jean-François Bouchard, Doyon Rivest, pour ne nommer que ceux-là. Prévoyez plus d’une visite à Art Souterrain si vous souhaitez voir toutes les œuvres présentées dans les 13 édifices du parcours.

Une Nuit Blanche à Art Souterrain

Samedi le 27 mars, profitez des festivités de la Nuit blanche pour vous offrir une balade nocturne avec les œuvres exposées à Art Souterrain. Pour l’occasion, une centaine de médiateurs culturels seront sur place, dans les différents édifices, pour répondre à toutes vos interrogations. Certains artistes de l’exposition seront aussi présents pour expliquer plus en détail leur démarche artistique. Une chance unique de pouvoir échanger avec eux sur leur vision et processus créatif.

Un audioguide peut également être téléchargé gratuitement sur le site Internet d’Art Souterrain. Il s’agit d’un superbe ajout à l’expérience puisque qu’on peut y écouter la réflexion des artistes autour de la question thème de cette édition : L’art doit-il séduire?  Une question qui permet une belle entrée en matière décomplexée et accessible, à l’image de cet événement unique qu’est Art Souterrain.

Marie Samuel Levasseur

Art Souterrain est présentée jusqu’au 20 mars 2016 dans tout le Réseau Souterrain de Montréal et dans plusieurs lieux satellites.
Pour plus de détails, c’est ici.