Annonce publiée dans la section babillard

Ultime concert de la 50e saison 2016-2017 de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), NIEMANDSLANDHYMNEN sera présenté à l’Usine C (1345, rue Lalonde), le jeudi 18 mai à 19h, en première mondiale !

Une création originale et unique pour les 50 ans de la SMCQ

Cette création musicale de Sandeep Bhagwati, écrite et composée pour le 50e anniversaire de la SMCQ est un événement immersif multidisciplinaire, une performance rituelle, basée sur 13 poèmes, pour 10 chanteurs, musiciens, nouvelles technologies et… costumes connectés !

Un Niemandsland (no man’s land en allemand) est avant tout un espace qui n’appartient à personne et qui, donc, appartient à tout le monde, comme le vent, le rêve, l’espoir, la créativité… un espace physique, ou temporel, ou culturel, ou mythique, une musique, un chant – un hymne – qui ignore les limites et où se rencontrent les diasporas… », explique le créateur Sandeep Bhagwati.

À une époque où les nations et les peuples bousculent, réclament parfois, et réinventent la notion de frontières autant physiques que culturelles et que l’Humanité se cherche de nouveaux repères, cette œuvre originale, à l’image du parcours globe-trotter du compositeur, mettra en vedette des artistes internationaux reconnus et – selon le choix de Sandeep Bhagwati – d’influences culturelles volontairement très diverses : Inde, Allemagne, Chine, Canada, États-Unis, France, Italie, etc.

Composer une nouvelle « terre des hommes »

Après le voyage musical multidirectionnel, à la fois temporel et géographique, proposé par le Retour vers le Futur de la 8e édition du Festival MNM en février/mars dernier, la SMCQ et le compositeur invitent le public dans un autre voyage musical plus qu’auditif, multisensoriel même, hors de toutes les frontières selon un espace où l’imaginaire va à la rencontre des êtres humains.

Basé sur 13 poèmes écrits de sa main dans lesquels il explore les différents domaines de l’homme – vents, algorithmes, nuages, rayonnements, diasporas – Sandeep crée des hymnes “trans-traditionnels” et “trans-sensoriels” qui explorent les nombreuses résonances de notre existence mondialisée.

« Terre des hommes était le thème de l’Expo 67 dont on célèbre aussi les 50 ans cette année », souligne Walter Boudreau, directeur artistique de la SMCQ. « Le Niemandslandhymnen de Sandeep Bhagwati se veut l’hymne rassembleur des humains d’une nouvelle « terre des hommes » à repeupler musicalement et culturellement. Le compositeur invite ainsi l’auditoire à errer, à écouter, à imaginer et à communier dans un espace merveilleux qui reflète notre monde à la fois si étrange et pourtant si familier. »

Les bâtisseurs d’un Nouveau Monde musical

Ainsi, les bâtisseurs de ce Niemandslandhymnen seront…

Directeur musical et mise en scène : Sandeep Bhagwati
Dramaturgie et chorégraphie : Angélique Willkie
Éclairages: Nancy Bussières
Scénographie et costumes : Alex Bachmayer
Traduction des poèmes : Louis-Patrick Leroux
Traduction de la fable : Jennifer Couëlle
Design et typographie : Nathalie Dumont
« Filou-créateur » : Angélique Willkie, danseuse et comédienne

Chanteurs et chanteuses:
Suzie Leblanc, soprano
Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano
Sameer Dublay, chanteur khyal
Gabriel Dharmoo, chant expérimental
Nicolas Isherwood, baryton-basse

Musiciens et musiciennes:
Guy Pelletier, flûtes
Wu Wei, sheng
Lori Freedman, clarinette basse
Felix Del Tredici, trombone basse
Aiyun Huang, percussions
Joseph Browne, électroacoustique

Une soirée-bénéfice et un recueil de poèmes

Ce concert lancera la campagne de financement lors d’une soirée bénéfice dès 18h au profit de la SMCQ. Niemandslandhymnen, c’est aussi un recueil des poèmes de Sandeep Bhagwati qui sera lancé ce même soir. Nathalie Dumont en signe le design et la typographie. Un bel ouvrage à découvrir lors de cet événement.

Infos et billets de gala sur Niemandlslandhymnen / Événement-bénéfice.

À propos de la SMCQ

La SMCQ vit au rythme effervescent de la création musicale depuis maintenant près de cinquante ans. Avec ses concerts réguliers, sa Série hommage, son Festival international et ses activités jeunesse, elle est à la fois une tribune pour les compositeurs d’aujourd’hui et une fenêtre ouverte sur la création pour tous. Menée par des compositeurs pour les compositeurs, la SMCQ a connu, à ce jour, trois directeurs artistiques : les compositeurs Serge Garant (de 1966 à 1986), Gilles Tremblay (1986 à 1988) et Walter Boudreau depuis 1988.