Crédit photo : Felix Mooneeram

2017 s’achève, 2018 prend la relève. Nul besoin de vous énumérer les titres qui prendront d’assaut la scène des grands théâtres montréalais ; les pamphlets distribués par Publicité Sauvage un peu partout à travers la ville s’en occuperont. Je tiens plutôt à partager avec vous quelques pièces indépendantes qui prendront l’affiche dans des théâtres méconnus. Si aller voir plus de théâtre fait partie de vos résolutions pour la nouvelle année, vous avez cliqué au bon endroit.

Là où le sang se mêle
16 janvier au 3 février 2018 – Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier

Nous connaissons bien le Théâtre Denise-Pelletier. Mais dans l’ombre de la grande salle réside une salle beaucoup plus petite et intime, pouvant accueillir pas plus d’une centaine de personnes : la salle Fred-Barry. C’est là que se produit la compagnie Menuentakuan, qui, après le récent succès de leur dernière pièce Muliats, nous présente Là où le sang se mêle.

Texte écrit par Kevin Loring, un auteur de la nation Nlaka’pamux en Colombie-Britannique, la pièce est traduite et mise en scène par Charles Bender. C’est l’histoire d’un homme qui tente de noyer dans l’alcool les souvenirs qu’il garde des pensionnats catholiques. Jusqu’au jour où il reçoit des nouvelles de sa fille mise en adoption il y a vingt ans.

Muliats était un chef d’oeuvre, Là où le sang se mêle devrait l’être aussi. Réservez tant qu’il reste des places.

Chaloupe
22 janvier au 9 février – La Licorne

Premier texte de l’auteure, Sylvianne Rivest-Beauséjour incarnera aussi le personnage de sa pièce. Oeuvre à coeur ouvert sur la liberté sexuelle de la femme, dans tous ses délices et sans artifices, Chaloupe est un questionnement sur l’exil, sur l’autre et sur l’inconnu, mêlant français, anglais et allemand.

Mais le projet Chaloupe est beaucoup plus qu’une pièce, c’est un projet multidisciplinaire rassemblant des artistes montréalais et berlinois dans une série de courtes vidéos, un podcast ainsi que trois intrigants « livres objet ». À découvrir ici.

Gloria
26 janvier au 3 février 2018 – Théâtre Rouge

Les jeunes étudiants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal sont la relève du théâtre québécois de demain. En plus de les encourager, assister à leurs pièces étudiantes offre une perspective nouvelle et rafraîchissante sur la conception théâtrale. D’ailleurs, si les dépenses de Noël vous ont allégées votre porte-monnaie, les billets d’admission à leurs représentations sont généralement peu chers!

Texte écrit par le jeune prodige américain Branden-Jacob Jenkins, les personnages de la pièce sont des jeunes vingtenaires remplis de rêves et d’ambitions. Travaillant comme assistants dans un magazine américain, ils verront leur routine bouleversée par un coup de théâtre.

L’effet Hyde
6 au 24 mars 2018 – Théâtre Aux Écuries

L’effet Hyde reprend le célèbre roman L’étrange cas du docteur Jekyll et monsieur Hyde écrit par l’Écossais Robert Louis Stevenson, et publié en 1886. En bref, un homme est victime d’un dédoublement de personnalité : le jour, il est l’aimable docteur Jekyll, mais la nuit il devient un détestable meurtrier, monsieur Hyde.

Le Théâtre de la Pire Espèce, adepte de théâtre d’objets, se concentre plutôt cette fois sur le masque, l’ombre, les marionnettes et le jeu. Une pièce inquiétante et troublante, pour ceux que n’ont pas peur de la nouveauté!

La société des loisirs
avril 2018 – 2164 de Maisonneuve Est

Nouvelle compagnie indépendante de théâtre amateur, nouveau spectacle. Texte écrit par François Archambault et mis en scène par Mathieu Hébert, la troupe reprend une salle de danse pour la transformer en salle de théâtre, où les acteurs déambulent à travers les spectateurs. Une approche originale et intéressante qui éveille la curiosité!

La pièce parle d’un couple malheureux qui ne baise plus, mais qui essaie tout de même de raviver le feu de leur passion éteinte. Lors d’un souper avec un vieil ami, ce dernier arrive avec une caisse de vin et une jeune fille de 21 ans. On ne peut qu’imaginer la suite.

Une belle occasion d’encourager les nouveaux talents au théâtre (avant tout le monde)!

Anthony Dubé

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :