Crédit photo : Jorge Camarotti

Tristan Malavoy n’a plus à prouver qu’il a une belle plume. Saviez-vous que le poète et romancier donne aussi dans la musique? Après Carnets D’apesenteur (2006), Les Éléments (2012) et Quatre (2014), l’artiste a décidé de lier ses deux passions en présentant L’école des vertiges, un livre-lisque qui sera lancé le 26 avril prochain au bar The Emerald. Entrevue.

Présenté conjointement par Audiogram et l’Hexagone, ce nouveau projet de Tristan Malavoy s’annonce rafraîchissant dans notre ère qui ne jure que par le numérique. « À la base, c’était un projet de disque. Éventuellement, nous nous sommes mis à réfléchir à la pertinence, ou non, de faire une pochette. En choisissant les chansons, on a vite réalisé qu’elles avaient toutes été composées sur la route. J’ai eu l’envie d’insérer les textes dans une sorte de récit de voyage. » Et ça a donné L’école des vertiges, un album réalisé par Philippe Brault qui met entre autres aussi de l’avant les talents d’Émilie Bibeau, Caracol et Joseph Marchand.

Quand on lui demande de nous donner 5 raisons d’avoir envie de découvrir son nouveau projet, Tristan Malavoy éclate de rire. « Ouf, difficile à froid comme ça! » Pourtant, l’artiste lance des réponses joliment tournées en quelques secondes de réflexion. (Ah et voilà de la belle musique pour accompagner votre lecture, les premiers extraits de L’école des vertiges, La machine à aimer et Les écrivains.

1. Envie d’ailleurs

« Avec L’école des vertiges, j’avais envie d’amener les gens sur la route. Il n’est pas question de voyage en tant que tel, mais chaque chanson porte un mouvement. Au moins deux pièces ont été écrites lorsque j’étais dans le Transsibérien en solo. J’adore voyager seul, et j’ai voulu transposer cet état, ce qui se passe en nous, dans notre coeur, quand on est sur la route en solo. »

2. Poésie 

« Chaque chanson peut vivre indépendamment du récit. Les pièces arrivent en appui à mes écrits. Comme un carnet de voyage. C’est certain que pour vivre l’expérience complète, je suggère de lire les textes en écoutant les chansons. Par contre, ce n’est pas un livre-disque qui se lit comme lorsqu’on était petit. Aucune clochette ne va vous avertir de tourner la page! »

3. Épouser les vertiges

« Le thème amoureux me revient toujours. J’ai de la difficulté à m’en éloigner. J’ai souvent l’impression d’avoir fait le tour, et finalement non. Sur le plan personnel, j’ai assisté à plusieurs explosions amoureuses dans mon entourage dans les dernières années. Ça m’a inspiré au moins 2-3 pièces sur L’école des vertiges. »

4. Taper du pied, taper du coeur

« Je viens de l’écriture d’abord, mais la musique est extrêmement présente dans ma création. Chaque chanson est une occasion de mettre en valeur un texte selon moi. Philippe Brault, un réalisateur extraordinaire, a tout de suite compris ces paramètres-là. On a réussi à faire en sorte que les textes ne soient pas noyés dans les notes. Certains pensent que la musique n’est qu’un passe-temps pour moi, mais quand j’y plonge, j’y plonge. Audiogram me suit toujours d’ailleurs, entre les projets parfois séparés de plusieurs années. »

5. Je vous attends

« Le lancement sera une grande fête du printemps! Il y a aura une petite performance minimale. Je ne sais pas si je serais tout à fait à l’aise un jour en tant qu’interprète, mais je pense que je suis la bonne personne pour porter ces morceaux-là. J’endosse ce rôle et je ne me remets plus en question. J’ai d’ailleurs bien hâte de jouer un peu partout cet automne! »

Mélissa Pelletier

L’école des vertiges de Tristan Malavoy, disponible partout le 27 avril 2018. Le lancement aura lieu au bar The Emerald le 26 avril prochain en formule 5 à 7. Entrée libre. L’album est disponible en prévente sur iTunes dès maintenant.

*Cet article a été écrit en collaboration avec Audiogram.

BABILLARD : Un événement à annoncer? Une formation dans le milieu culturel à faire découvrir? Envie de jammer avec des artistes de feu? Une offre d’emploi? Un autre truc à partager? C’est ici que ça se passe, maintenant, pour partager avec les lecteurs des Méconnus!

À DÉCOUVRIR AUSSI :