Crédit photo: Festival Petits Bonheurs

L’imagination. La magie. Le jeu. Autant de choses qu’il faut protéger et chercher à cultiver chez nos enfants. En les exposant à une discipline artistique, non seulement cet objectif est atteint, mais il est possible de contribuer à leur développement global. Les arts, sous toutes leurs formes, apportent quantité de bienfaits, notamment au cerveau, à l’épanouissement des habiletés sociales et à l’apprentissage de l’expression des émotions. Rendre l’art accessible aux enfants de 0 à 6 ans est donc la mission que s’est donnée le Festival Petits Bonheur qui, pour une treizième édition, offre une programmation culturelle riche et variée du 5 au 14 mai.

Réparti dans plusieurs salles du quartier Hochelaga-Maisonneuve, le Festival les Petits Bonheurs offre une sélection de spectacles de théâtre, d’ateliers de sensibilisation artistique et de courts métrages qui divertiront les enfants et leurs parents. C’est l’occasion de découvrir des spectacles venus de l’étranger, sortant tout juste du four ou encore des classiques ayant fait leurs preuves.

Morceaux choisis

Magie lente, Des mots d’la dynamite
18 mois à 5 ans

Il n’y a pas beaucoup de spectacles pour initier les minis au théâtre. Magie Lente est une parfaite entrée en matière. Je dirais même que cette pièce est plus populaire auprès des enfants autour de 18 mois que des grands de 5 ans. Spectacle d’exploration ludique qui se déploie à grands coups d’argile, les enfants auront un plaisir fou à voir les acteurs délirer avec cette étrange peinture à doigts pour leur expliquer le monde et sa création. De plus, comme il ne dure que 35 minutes, c’est une bonne façon d’apprendre aux petits à rester attentif dans une salle de spectacle.

26 lettres à danser, Bouge de là
À partir de 4 ans

De la danse et des mots pour insuffler aux jeunes spectateurs l’envie de s’amuser avec les sons et les lettres. Une incursion physique au pays de l’alphabet pour le petit qui s’apprête à faire son entrée à l’école.

Pica Pica, Eleonora Ribis – France
1 à 3 ans

Un spectacle construit autour des sons, qui deviendront syllabes, qui deviendront mots. Un spectacle où se reconnaîtront les petits qui apprennent à manier le langage.

Jérémie a un lion, Théâtre Tortue Berlue
À partir de 4 ans

Un garçon plutôt tranquille apprend que sa maman le quittera bientôt pour l’Afrique afin d’aller soigner des lions. Spectacle avec marionnettes qui traite de l’anxiété, en passant par un univers animalier…particulier.

Des découvertes, d’autres découvertes et encore de nouvelles…découvertes!

En plus des spectacles, des ateliers permettront aux enfants de tous âges de découvrir la musique, le théâtre de marionnettes, le cirque, les arts visuels, les livres et l’architecture de façon interactive. La mission philanthropique du festival se traduit également avec le «Billet du Bonheur», un don de 9$ qui prend la forme d’un billet, afin de permettre à un enfant d’une famille moins aisée de pouvoir assister à un spectacle.

De plus, grâce au réseau Petits Bonheurs, les tentacules du festival s’étendront un peu partout au Québec. Notons que cette édition du festival est dédiée à la mémoire d’André Melançon qui avait à coeur l’imaginaire des enfants et contribuait à son épanouissement depuis plusieurs générations. Souhaitons que les Petits Bonheurs puissent en faire autant.

Rose Normandin

Festival Petits Bonheurs, du 5 au 14 mai. Pour toutes les informations, c’est ici.

À DÉCOUVRIR AUSSI : 

Festival des enfants TD – Metropolis bleu : La littérature forme la jeunesse